De G à D : François Pulolas et Meissa Diop
De G à D : François Pulolas et Meissa Diop

Education : La France aux commandes du groupe des partenaires techniques et financiers en RDC

La cérémonie de passation de bâton de commande entre la France et l’Unesco qui assumait jusque-là cette fonction, s’est déroulée jeudi 2 mai 2019 au Grand Hôtel Pullman de Kinshasa. Pour un mandat d’une année, le pays d’Emmanuel Macron mettra un accent sur l’accès à l’éducation de qualité en tenant plus compte des jeunes filles pour que la société soit de plus en plus harmonieuse.

François Pujolas, Ambassadeur de la France en RDC, a,  au cours de cette cérémonie, réaffirmé l’engagement de son pays dans le secteur de l’éducation en Afrique et dans le monde, priorité de l’aide française au développement rappelée par Emmanuel Macron à Dakar en 2018, lors de la conférence de financement du Partenariat Mondial pour l’Education (PME). Conférence au cours de laquelle la France a multiplié par dix sa contribution la plaçant au 4ième rang des contributeurs au PME.

En plus de l’action à travers le PME, la France concrétise en RDC, cette priorité à titre bilatéral à travers les projets menés par l’Agence Française du Développement (AFD). Il s’agit de l’accompagnement de la mécanisation de 25.000 postes d’enseignants, construction de 700 classes, formation continue de 12.000 enseignants. Elle s’est également dotée d’un outil de coopération  pour développer des projets innovants permettant d’assurer une éducation de qualité pour tous les enfants du pays et plus particulièrement des jeunes filles.

A l’en croire, ces actions marquent l’engagement de la France pour le plus large accès à une éducation de qualité. Car, l’éducation est la  condition pour le développement de toute société. C’est dans ce contexte que s’inscrit la volonté de la France d’assurer le rôle de Chef de file du groupe des PTF éducation en RDC.

Meissa Diop qui a parlé au nom de l’Unesco a indiqué que le contexte actuel nécessite plus que jamais des partenaires renforcés, novateurs en vue d’accompagner les pays pour atteindre l’horizon 2030. Pour lui, surmonter les défis liés à l’éducation nécessite une approche et des réponses holistiques, concertées et culturellement adaptée, en vue de former des citoyens intègres, dotés de connaissances, compétences, d’attitude et valeurs, leur permettant de contribuer au développement intégral de la RDC. Aussi, a-t-il encouragé la France à mener à bien la gestion de ce groupe de partenaires.

Pour rappel, le groupe PTF éducation réunit les bailleurs actifs à travers les agences de coopération bilatérale à savoir : USAID, DFID, ENABEL, AFD. Il y a également les agences de coopération multilatérale : Unesco, Unicef et la Banque Mondiale. Tous ces partenaires partagent une vision commune et définit des priorités d’actions en concertation avec le gouvernement pour la mise en œuvre des stratégies nationales en matière d’éducation dans une dynamique participative et concertée autour des politiques éducatives au pays de Felix Tshisekedi.

Judith Asina 

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Nelly Imani Kahebe

Politique/Mise en place des Secrétaires Nationaux à l’ACP : Nelly Imani Kahebe exprime sa gratitude à Gentiny Ngombila

A quelques heures de sa nomination comme Secrétaire Nationale en Charge de l’Industrie, Petites et …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire