gouverneur de Sankuru Joseph Mukumadi

Sankuru : Le gouverneur de province convoqué par la justice pour tortures et blessures contre des journalistes

A la suite d’une action judicaire initiée par Journaliste en danger (JED) à travers un Cabinet d’Avocats de Lodja, le Gouverneur de la province de Sankuru (Centre de la RD Congo), M. Joseph Stéphane Mukumadi, ainsi que le Lieutenant-Colonel Kalala, un officier des Forces Armées de la RD Congo, sont convoqués à l’Auditorat militaire supérieur de l’ex province du Kasaï Oriental où ils sont poursuivis pour torture des journalistes, atteintes aux droits garantis aux particuliers, coups et blessures aggravés et incitation des militaires à commettre des actes contraires aux devoirs et à la discipline.

Selon l’invitation à se présenter dont JED dispose d’une copie, le Gouverneur Joseph Stéphane Mukumadi est convoqué, le lundi 14 septembre 2020, dans les installations de l’Auditorat militaire supérieur de l’ex province du Kasaï Oriental, basé à Mbuji-Mayi, chef-lieu de la province du Kasaï Oriental, pour répondre de ses actes commis à l’égard des journalistes de la Radio Losanganya, station de radio basée à Lodja.

Selon nos sources, le dimanche 7 septembre 2020, le Lieutenant-Colonel Kalala a été invité, sur place à Lodja, par l’Auditeur Supérieur des FARDC pour une audition qui a duré plus de 5 heures du temps. Il a été signifié à cet officier des FARDC qu’il est désormais à la disposition de la justice militaire et ne pourra plus quitter la ville de Lodja. Pendant que l’audition se poursuivait, le Lieutenant-Colonel Kalala a demandé la permission d’aller se soulager et n’est plus revenu dans la salle.

A la demande de JED, le Cabinet d’Avocats Benoît Savin Dandja & Associés a initié cette plainte enregistrée sous « Dossier RMP : 862/LG/20 à charge du Lt Col Kalala /Comd 2105 Bn Inf et Consorts » pour défendre MM. Albert Lokongo, Hubert Ndjoko et François Lendo, respectivement technicien, journaliste et directeur de la Radio Losanganya, victimes des divers actes de violences et d’arbitraire commis par des militaires et policiers sur ordre du Gouverneur de la province de Sankuru.

Pour rappel, lors d’un meeting, le 20 août 2020, au stade Patrice Emery Lumumba de Lodja, le Gouverneur Mukumadi avait publiquement menacé ces journalistes, et ordonné au Lieutenant-Colonel Kalala Lingos de descendre, toutes affaires cessantes, dans les installations de la RTNC / Lodja et de la Radio Losanganya. Ces deux médias ont été fermés pendant quelques jours et leurs matériels de diffusion emportés.

Dans la foulée, les militaires ont procédé à l’arrestation des journalistes Albert Lokongo et Hubert Ndjoko. Copieusement tabassés et torturés, les deux journalistes sont admis à l’hôpital général de Lodja pour des soins appropriés.

Dans un communiqué diffusé, le 31 août 2020, Journaliste en danger (JED) avait exigé la suspension de ses fonctions et des poursuites judiciaires contre le Gouverneur Joseph Stéphane Mukumadi.

A Lire Aussi

Exetat

RDC : Une folle ambiance après proclamation des résultats d’Exetat dans la ville de Kinshasa

Les résultats de l’examen d’État de la ville-province de Kinshasa ont été publiés en début …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire