30 juin 1960 : un tournant décisif pour la RDC

30 juin 1960 : un tournant décisif pour la RDC

Il était le 30 juin 1960, le Congo accédait à son indépendance. Patrice Lumumba à la primature et Joseph Kasa-Vubu à la présidence, le jeune pays célébrait alors une grande étape de son histoire.

Ce jour là, aux environs de 11 Heures du matin, Lumumba prononce solennellement un discours qui touche la sensibilité de l’âme du colonisateur.
« Nous avons connu les ironies, les insultes, les coups que nous devions subir matin, midi et soir parce que nous étions des nègres. […] Cette indépendance du Congo, si elle est proclamée aujourd’hui dans l’entente avec la Belgique, un Congolais digne de ce nom ne pourra jamais oublier, cependant, que c’est par la lutte qu’elle a été conquise». La foule exulte, Baudouin est humilié. Ce discours célèbre et peu diplomatique, lui a coûté sa peau.

Aujourd’hui le peuple congolais célèbre 60 ans depuis sa libération des mains des colonisateurs belges.

Les les époques houleux et les événements tragiques se sont succedés dans l’histoire de ce grand pays potentiellement riche en sol et sous-sol.

Aujourd’hui ça fait 60 ans que malgré notre émancipation sur la scène internationale, la politique du pays restée dictée par l’Occident et l’orient sauf à l’époque du Maréchal Mobutu où le statut du zaïrois était respecté ailleurs.

Des gouvernements en gouvernements, aucun changement sur le quotidien de la population ; le peuple sombre dans une misère incommensurable, l’éducation en baisse, aucune prise en charge sanitaire garantie, des violations continuelles dans la partie Est du pays, des tueries et massacres perpétuelles,…

La RDC est un pays rongé par plusieurs maux notamment le tribunal et le népotisme qui fragilisent aujourd’hui les institutions publiques.

Ce pays mérite mieux.

Le gouvernant doivent mettre en avant les intérêts du peuple que les leurs.

Jules Ninda

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire