Mgr Fridolin Ambongo et Cardinal Monsengwo (Photo Tiers)

Archidiocèse de Kinshasa : Mgr Fridolin Ambongo succède à Laurent Monsengwo

Mgr Fridolin Ambongo est désormais le nouvel archevêque métropolitain de Kinshasa! La nouvelle est tombée, jeudi 01er novembre 2018. Une cérémonie s’est déroulée pour la circonstance dans la journée, au complexe scolaire Laurent Monsengwo, non loin du centre Lindonge, dans la commune de Limete. Ce, après que le pape François, admet l’émirat du cardinal Monsengwo à la tête de l’archidiocèse de Kinshasa.

L’ex archevêque coadjuteur de Kinshasa, Mgr Fridolin Ambongo, a finalement été promu à la tête de l’archidiocèse de Kinshasa. Il remplace  ainsi à ce poste, son Eminence, le cardinal Monsengwo, 79 ans qui devait aller à la retraite.

Monsengwo et Ambongo
Cardinal Laurent Monsengwo et Mgr Fridolin Ambongo (Ph. Matininfos.NET/CMB)

Prenant la parole, le numéro un de l’Eglise catholique de Kinshasa a remercié son prédécesseur pour la bonne collaboration.

« Mes remerciements particuliers à Son Eminence Laurent Cardinal Monsengwo pour la confiance qu’il a toujours manifesté vis à vis de ma personne. Cela vient avant ma nomination comme Archevêque coadjuteur de Kinshasa. C’est sur cette base de cette confiance que nous avons pu travailler avec beaucoup de bonheurs. J’ai été très rassuré qu’il donne sa disponibilité à contribuer à rendre service », a-t-il indiqué.

Interrogé à pied levée sur cette nomination un abbé stagiaire qui a requis l’anonymat a réagi de la sorte sur notre microphone:

« Ambongo est archevêque métropolitain de Kinshasa, il va porter le pallium marquant son pouvoir et Monsengwo est toujours cardinal, il faut nuancer là-dessus mais il ne prendra plus une décision sur Kinshasa. Il continue à travailler à Rome comme conseiller du pape dans le Collège des 9 cardinaux », a-t- il affirmé.

L’actuel cardinal congolais était archevêque métropolitain pendant 11 ans, à datée du 06 décembre 2007.

Un archevêque métropolitain est un titre attribué à l’archevêque placé à la tête d’une province ecclésiastique ( regroupement de diocèses permettant une plus grande concertation pastorale entre évêques de diocèses voisins) et ayant autorité sur d’autres diocèses.

Le pape confère à l’archevêque métropolitain le pallium, qui est un ornement sacerdotal et le symbole du lien spécial de communion avec le Saint-Siège et expression de l’unité, de l’universalité de l’Eglise du Christ.

Né le 04 janvier 1960, dans l’ex-Equateur, Fridolin Ambongo est ordonné prêtre en août 1988. Il est issu de l’ordre des Frères Mineurs capucins (des Franciscains).

En novembre 2004, il a été nommé évêque du diocèse de Bokungu – Ikela par le feu pape Jean-Paul II.

Quatre ans après, soit en 2008, c’est le déclic, à 48 ans, le prélat prend la présidence de la commission « Justice et paix », l’organe politique de la très influente Commission épiscopal nationale du Congo (Cenco).

Il est aussi promu la même année, Administrateur apostolique de Mbandaka-Bikoro, avant d’être nommé Archevêque du même archidiocèse, le 12 novembre 2016.

Il est également, vice-président de la Cenco.

Gloire BATOMENE

A Lire Aussi

Conflits à l’ISDR Bukavu : La reprise des cours pour ce 12 Août après un dialogue

Conflits à l’ISDR-Bukavu : La reprise des cours pour ce 12 Août après un dialogue

Les activités scientifiques et techniques vont reprendre ce mercredi 12 août à l’Institut Supérieur de …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire