Drapeau Corée du Nord

Déclaration de KIM Yo Jong, 1ère Chef adjointe de Département du Comité Central du Parti du Travail de Corée

Chat échaudé craint l’eau froide, dit-on.

C’est le cas de la réaction de la Maison-Bleue de la Corée du Sud à l’exercice de tir d’hier (02/03/2020) des artilleurs du Front de l’Armée Populaire de Corée.

Ce n’est pas pour menacer quelqu’un que nous avons effectué cet exercice.

Pour une armée dont la raison d’être est la défense du Pays, l’entraînement est son occupation principale aussi bien que son acte autodéfensif.

Or, des voix s’élèvent dans la Maison-Bleue de la Corée du Sud pour exprimer un «profond regret» et la «demande de cessation».

Nous sommes étonnés de ces propos irréfléchis.

En effet, ce sont des propos rebattus que proféraient comme un répondeur automatique la Maison-Bleue ou son Ministère de la Défense Nationale.

L’entraînement ou le repos d’autrui ne les concernent pas du tout. Mais comment peuvent-ils cracher des propos inconsidérés en la matière?

Je sais que la Corée du Sud aussi aime effectuer les exercices militaires conjoints et qu’elle s’acharne à l’introduction de matériel de guerre de pointe et à tous autres jeux dégoûtants.

Le but de l’introduction en secret des chasseurs doit être de nous attaquer n’importe quand, et loin de pulvériser des produits phytosanitaires.

De même, il est de notoriété publique que les exercices militaires conjoints prévus pour ce mars ont été différés à cause du COVID-19 qui se répand rapidement en Corée du Sud et non pas par la détermination des maîtres de la Maison-Bleue qui ne s’intéressent pas à une paix, ni à une réconciliation ni à une collaboration quelconques.

Nous sommes très curieux de savoir comment la Maison-Bleue répondrait si nous demandons de cesser lesdits exercices tant désirés par la Corée du Sud, parce qu’ils n’aident pas aux efforts pour la détente de la Péninsule coréenne.

C’est le comble de l’effronterie que ceux qui s’adonnent si énergiquement aux jeux de guerre dénigrent les exercices militaires menés chez autrui.

Après tout, cela veut dire qu’ils doivent se préparer militairement, mais que nous ne devons pas faire l’exercice militaire. Nul ne pourra considérer comme son interlocuteur normal ceux qui affichent une telle prétention exagérée.

Pareils prétention et conduite illogiques de la Maison-Bleue ne feront qu’augmenter notre méfiance, notre haine et notre sentiment de mépris à l’égard de toute la Corée du Sud en dehors d’un individu.

C’est nous qui devons exprimer un «vif regret» à l’égard de la pensée illogique et déficiente de la Maison-Bleue selon laquelle «je dois faire l’exercice militaire, mais non, toi.».

Cette parole doit lui déplaire beaucoup, mais il nous semble que le comportement de la Maison-Bleue ne semble très différent de la conduite d’enfants de 3 ans.

Comme elle aime la brutalité et l’obstination, elle ressemble complètement aux Etats-Unis d’Amerique. Cela doit être naturel, car elle fait plus grand cas de son Alliance que de ses Compatriotes.

Ne pourrait-elle pas nous affronter d’une manière plus courageuse et en toute dignité, au lieu de s’entêter?

Ses propos sont vraiment regrettables et décevants. Il faut dire pourtant que c’est heureusement que ce ne soit pas l’expression de la volonté du Président (de la Corée du Sud).

Comment chaque parole et chaque acte sont-ils d’une bêtise aussi grande?

Je suis vraiment désolée de faire cette métaphore; un chien apeuré aboie plus fort. Tout comme ….

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Une réussite incontournable de la FRMF au niveau de la coopération internationale

La FRMF déploie toutes ses ressources pour développer le football africain. Si le Maroc a …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire