kabila recoit l'accord

Edem Kodjo présente l’accord politique à Kabila

Conduite par Edem Kodjo, facilitateur du dialogue, la délégation de la majorité présidentielle, de l’opposition politique et de la Société civile ayant participé au dialogue  est venue  présenter officiellement au président de la République, le lundi 24 octobre,  l’accord qui était signé à l’issue du dialogue et le rapport général établi sur le déroulement des travaux du dialogue.

accord politique

 Comme on peut bien s’en rendre compte, à travers ce document, les « dialogueurs » ont offert à la nation une piste, un chemin,  qui  ouvre  des perspectives pour bâtir l’avenir. Ainsi, les participants ont décidé d’une date pour les élections présidentielle, législatives et provinciales pour Avril 2018, étant entendu que le dépôt des candidatures est fixé pour Octobre 2017.

accord_3 accord politique

Ils ont adopté la refonte totale du  fichier électoral, se sont entendus sur les réaménagements de la CENI, ont marqué leur accord pour un respect scrupuleux de la constitution. Ils ont opté pour un gouvernement d’union nationale et un Premier Ministre issu de l’opposition. Etant donné que le document signé stipule dans l’une de ses dispositions qu’il sera procédé, dans les 21 jours de la signature du présent accord, à la formation d’un nouveau Gouvernement d’union nationale et dont le Premier ministre devrait être une émanation de l’opposition nationale signataire de l’accord. Dès lors, il était sage qu’avant sa mise en œuvre, ce document soit remis officiellement au président de la République. En principe, c’est cette date de la remise de ce document au chef de l’Etat qui sera celle qu’il faudra prendre en compte dans la formation du nouveau Gouvernement.

 Soulignons, en passant, que le dialogue a commencé dans le chapiteau même de l’Union africaine, le 1e Septembre 2016. Mais en réalité, cette date a plutôt marqué l’amorce de l’atterrissage d’un processus qui avait débuté des mois auparavant. Un processus né au Congo, discuté, et parfois disputé à Addis-Abeba, à Brazzaville, à Bruxelles, à New York, à Paris, etc. Comme pour  paraphraser le facilitateur à la clôture de ce forum, Dame Béatrice l’a allaité, lui a donné une feuille de route et tous les participants l’ont nourri et entretenu dans les locaux de cette magnifique Cité de l’Union africaine.

PAS DE 2EME DIALOGUE

Après cette séance de travail avec l’autorité suprême du pays, le Facilitateur Edem Kodjo a indiqué que la rencontre avec le Chef de l’Etat n’était pas une simple rencontre protocolaire, mais plutôt une véritable séance du travail au cours de laquelle il lui a été présenté officiellement l’accord qui était signé le 18 Octobre dernier ainsi que le rapport général établi sur le déroulement des travaux du dialogue et quelques documents annexes pour que le Chef de l’Etat soit totalement informé de tout ce qui s’est passé.

 A une question, Edem Kodjo a répondu que tous les Congolais sont heureux de voir cet accord signé, ajoutant que cet accord reste ouvert à tous ceux qui n’ont pas participé au dialogue. Il a précisé, à cet effet, qu’il sera désigné un bureau animé par des personnes qui seront chargées d’accueillir et de recueillir les points de vue de tous ceux qui veulent adhérer à cet accord.

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Cathédrale Notre-Dame de la paix de Bukavu

Congrès National de Petits Chanteurs : Des milliers de jeunes s’engagent à sensibiliser sur la paix et la cohésion sociale

Après l’étape de Goma, le Congrès National pour la paix de Petits Chanteurs du Congo …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire