bcc_siege_

RDC/Économie : La BCC s’attaque aux conséquences plutôt qu’aux causes (Jacques Domwe)

Depuis quelques temps, il s’observe un déséquilibre total du roi dollar sur le marché de change. Dans la capitale congolaise, le dollar varie ce lundi entre 1900 et 2000 francs congolais.

Pendant que le dollar se négociait jusqu’à 2050 FC au par avant, il a connu une légère perturbation au début de la semaine passée où il s’achetait entre 1500 et 1600FC.
 
Selon Jacques DOMWE, analyste économique, cette perturbation se justifie par le fait que la Banque Centrale du Congo a éjecté sur le marché un montant de 25 millions de dollars américains pour tenter de maintenir un équilibre du taux sur le marché de change. Pour lui, ce montant reste insuffisant.
 
 »Le déséquilibre entre l’offre et la demande a été à la base de la situation qu’on a connue la semaine dernière avec le taux de change. Nous avons assisté à l’injection des devises par la banque centrale pour éponger cet excédent de l’offre des Francs congolais, question de les raréfier mais ça ne pouvait pas durer car on n’a pas eu des rigueurs dans la gestion budgétaire », indique Jacques D.
 
Cet expert en matières économiques poursuit et souligne que le gouvernement congolais devrait consommer au prorata de sa production intérieure.
 »Le gouvernement congolais devrait vivre sur base de ce qu’il produit. Si nous produisons 10$, nous devons consommer les 10 ou en dessous de ça », a-t-il conclu.
 
Il faut signaler que le gouverneur de la Banque centrale du Congo était en réunion avec le comité national des cambistes ce lundi 10 août pour statuer sur la question de la régularisation du taux de change sur le marché.
 
Jules Ninda

A Lire Aussi

Exetat

RDC : Une folle ambiance après proclamation des résultats d’Exetat dans la ville de Kinshasa

Les résultats de l’examen d’État de la ville-province de Kinshasa ont été publiés en début …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire