FC RENAISSANCE Vs BAZANO

Renaissance – Bazano : José Mundele charge l’arbitre central, Camille Bolombo se frotte les mains

José Mundele a tiré à boulet rouge sur l’officiel qui a abrité le match de la 26è édition de la Ligue nationale Renaissance – Bazano, le samedi 24 octobre. Il a exprimé son ras-le-bol lors la Conférence de presse d’après match sur le penalty attribué aux Oranges de la capitale. De son côté, le patron du staff technique des « Bana Fibo », Camille Bolombo a laissé entendre qu’il n’a pas volé sa victoire en cette rencontre.

Le match entre Oranges et Kamikazes au stade des Martyrs s’est poursuivi jusqu’en Conférence de presse. C’était tout, sauf une partie de plaisir.

José Mundele de la JS Groupe Bazano louant d’abord le niveau technique et tactique de deux formations sur le terrain, a remis en cause les décisions aribtrales.

«Dans un match de football, il y a toujours des aléas. On a créé des occasions, l’adversaire était coriace. C’était un match tactique et physique. Les deux équipes ne méritaient pas de perdre. Moi, je suis très confiant. Le football, c’est la dynamique des imprévus, mais l’imprévu que je viens de voir aujourd’hui, c’est honteux, je pèse mes mots. J’ai beaucoup de respect envers mon aîné ( nldr Camille Bolombo) qui est à côté, un bon entraîneur. Il a préparé son équipe. On a vu que les deux équipes étaient bien structurées techniquement et physiquement« , a-t-il indiqué.

Et d’indexer l’arbitre central :

« C’est l’arbitre qui a gâché la rencontre, puisque nous aussi, on pouvait avoir ce pénalty. C’était visible aussi, mais il n’a pas sifflé. Je ne sais pas pourquoi. Je ne dis pas qu’il a favorisé Renaissance, mais je dis qu’il n’a pas été au niveau, ce n’est pas un bon arbitre », a crié haut et fort, José Mundele cité par OuraganFM en confirmant que c’est son équipe qui a dominé cette rencontre.

Pour sa part, Camille Bolombo a affirmé que les deux clubs ont eu chacun leur temps fort à raison d’une période. Et que ses poulains ont pris l’ascendant sur leurs adversaires en seconde partie, ce qui a occasionné le winning goal.

LA 88è MINUTE FATIDIQUE, KIKWAMA EN HÉROS

« Je suis très heureux parce que mon équipe a joué et a gagné. Ça fait du plaisir.Si vous faites l’analyse de ce match, vous remarquerez qu’à la première période, c’est Bazano qui a pris le devant. Mais à la seconde période, c’est plutôt Fibo (Renaissance) qui a dominé. C’est comme ça que le but est arrivé » s’est réjoui l’entraîneur des Vert, Blanc et Orange.

Le technicien de Renaissance en véritable nostalgique sur ce qu’il a plusieurs fois enduré sur le banc de touche, ne s’est focalisé que sur sa victoire à la pyrrhus. Il s’est moqué de la problématique de l’arbitrage lors de ce rendez-vous face à Bazano.

« Moi aussi, j’ai eu à pleurer plusieurs fois. Au regard de ce match, il n’y a même pas eu de l’injustice…Quant à dire qu’il y a eu une faute de l’autre côté, on n’a pas sifflé, ce n’est pas mon problème. Mon problème, ce que nous avons très bien joué et nous avons gagné le match », a-t-il précisé.

Le samedi 24 octobre, grâce à un but de Glody Kikwama Mujinga (90è minute) sur un penalty discutable à la 88è minute, Renaissance a battu Bazano. Il a inscrit sa troisième réalisation depuis le début de la saison et se trouve à deux longueurs du meilleur buteur, Dark Kabangu du DCMP.

Les protégés du président Pascal Mukuna occupent provisoirement la 2è place du classement à la 26è édition de la Ligue nationale de football (Linafoot) avec 11 points en six sorties. Maniema Union est leader avec 12 points après avoir dicté sa loi au FC Lubumbashi Sport, 2-0. La JS Groupe Bazano est 11è avec 2 points.

Gloire BATOMENE

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Sindika Dokolo est décédé (48 ans) par noyade ce jeudi à Dubaï

RDC : NASDAQ a rendu un vibrant hommage à Sindika Dokolo à New-York

L’indice boursier américain NASDAQ (National Association of Securities Dealers Automated Quotations) a rendu un un …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire