cenco, lundi 27 mars 2017
Le président de la Cenco, l'archevêque Marcel Utembi et le secrétaire général de la Cenco, Donatien Nsholé, le 30 décembre 2016 à Kinshasa.

Tueries de Beni, la CENCO exprime son indignation face à l’inertie du gouvernement et de la communauté internationale

Dans un message rendu public ce vendredi 28 septembre 2018, la conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) a exprimé sa proximité spirituelle à la population meurtrie de Beni, cette population qui est déjà frappée par l épidémie de la maladie à virus Ebola.

Les prélats catholiques qui s indignent face à l’inertie du gouvernement et de la communauté internationale qui assistent impuissants aux massacres et enlèvements des personnes humaines dénoncent le fait que le fléau de violation récurrente de la vie humaine semble devenir un fait banal.

« Qui sont ces assaillants pour défier ainsi notre armée nationale assistée par la Monusco? » s’interrogent les pères Évêques. « Les terroristes? Quelles sont leurs revendications? A qui profitent ces crimes qui menacent le processus électoral? » Autant des questions que se sont posés les Princes de l’Eglise.

Ci-dessous l’intégralité du message de la CENCO:

MESSAGE  DE LA CONFERENCE EPISCOPALE NATIONALE DU CONGO

A l’OCCASION DES ATTAQUES MEUTRIERES A BENI LE 22 SEPTEMBRE 2018

C’est  avec grande consternation que nous avons reçu la triste nouvelle des attaques meurtrières perpétrées à Beni ce 22 septembre 2018 par des hommes armés alors que la zone est durement affligée par l’épidémie de la maladie à virus Ebola.

Au nom des Evêques membres de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) et en mon nom propre, nous exprimons  notre proximité spirituelle dans cette souffrance infligée injustement au Peuple du Diocèse de Butembo-Beni. Nous condamnons sévèrement ce nouveau massacre ignoble des innocents et adressons nos sincères condoléances aux familles des victimes.

Nous partageons le message de Son Excellence Monseigneur Melchisédech SIKULI, Evêque de Butembo-Beni, adressé à la population de Beni et exprimons notre indignation face à l’inertie du Gouvernement congolais et de la Communauté internationale qui assistent impuissants aux massacres et enlèvements des personnes humaines. Malheureusement, ce fléau de violation récurrente de la vie humaine, semble être un fait banal qui alimente la chronique dans la presse tant locale qu’internationale. Nous nous demandons qui sont ces assaillants pour défier ainsi notre armée nationale assistée par la MONUSCO ? Les terroristes ? Quelles sont leurs revendications ? A qui profitent ces crimes qui menacent le processus électoral dont la réussite est le gage de la paix durable en RDC?

Nous  en appelons pour la énième fois au Gouvernement de la République et à la Mission de l’Organisation des Nations Unis pour la Stabilisation du Congo (MONUSCO) de tout mettre en œuvre pour arrêter ces tueries. Qu’ils jouent effectivement leur rôle de sécuriser les personnes et leurs biens notamment dans la région de Béni et de l’Ituri qui n’ont que trop souffert des atrocités.

Que l’Eglise famille de Dieu qui est à Butembo-Beni soit rassurée de notre compassion et de nos prières. Que par l’intercession de la Sainte Vierge Marie, Notre Dame des douleurs, le Seigneur panse les plaies des blessés et leur donne de recouvrer les forces. Qu’il console les familles endeuillées et accorde le repos éternel aux victimes.

Marcel UTEMBI TAPA 
Archevêque de Kisangani                                             
Président de la CENCO
Message reçu ce vendredi 28 septembre 2018

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Azarias Ruberwa

Serge Gontcho : « L’interpellation du ministre Azarias Ruberwa a soulevé les plus hautes suspicions »

L’affaire Minembwe ne cesse de susciter de vives réactions dans la classe politique congolaise y …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire