100 jours du gouvernement des Warriors : le cadre de concertation national de la société civile pour une évaluation participative

100 jours du gouvernement des Warriors: le cadre de concertation national de la société civile pour une évaluation participative

Mercredi 04 avril 2021, cela fait 100 jours depuis que le gouvernement dit des  »Warriors » fut investi devant les deux chambres du parlement congolais.

Quid du bilan à mi-parcours ?

Le bilan du gouvernement Jean Sama Lukonde reste critiqué dans tous les sens non seulement par les acteurs politiques, mais aussi par la société civile.

Pour Danny Singoma, Coordonnateur du Cadre de Concertation National de la Société Civile (CCNSC), il est important de partir de certains repères dont le programme d’action du Gouvernement est axé sur 15 piliers.

Le responsable de toutes les structures citoyennes en République Démocratique du Congo indique qu’après une analyse rationnelle, on peut pas dire que le bilan de ce gouvernement est globalement positif ou négatif.

 »Il y a des efforts qui ont été accomplis et des retards accumulés sur chacun des axes de ces piliers. La grande bataille de ce gouvernement a été de chercher des moyens financiers pour réaliser les indicateurs qu’il s’est assigné. Et nous reconnaissons des efforts dans la mobilisation des recettes », a-t-il dit dans une interview exclusive à Matininfos.net.

Danny Singoma poursuit son analyse en saluant les mérites enregistrés.

 »Le gouvernement a assuré la continuité de la gratuité de l’enseignement et la.lutte contre la pandémie de COVID 19. Un élan d’assainissement du portefeuille de l’état se met en place. Une volonté d’améliorer les conditions carcérales dans les différentes prisons est perceptible. Un engagement pour diminuer les coûts de billets d’avion et des produits alimentaires a été pris », ajoute-t-il.

Toutefois, il précise qu’il faut être dupe pour ne pas comprendre que le social stagne, en évoquant les conditions que traversent des diplomates, des médecins, des militaires, des étudiants(…).

Selon lui, le système de protection sociale demande un coup de fouet.

 »Le gouvernement nous a promis les élections locales en 2023. Il faut que nous nous battions pour y parvenir », dit-il en accordant encore un bénéfice de doute au gouvernement Sama Lukonde, dans la réalisation de ses promesses.

Danny Singoma conclut en exhortant les Warriors à créer un espace d’évaluation participative avec la société civile afin de recevoir les recommandations pour améliorer le parcours et permettre une mobilisation de forces sociales à l’action du gouvernement.

Jules Ninda

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Dr Denis Mukwege

Denis Mukwege à la tête de la RDC : est-ce le moment pour le Prix Nobel de s’engager ?

Un appel à candidature a été lancé à l’intention du docteur Denis Mukwege par un …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire