cenco, lundi 27 mars 2017
Le président de la Cenco, l'archevêque Marcel Utembi et le secrétaire général de la Cenco, Donatien Nsholé, le 30 décembre 2016 à Kinshasa.

Abbé Nshole : « L’accord du 31 décembre 2016 reste l’unique feuille de route qui peut sortir le pays de la crise»

Une délégation des évêques de l’Eglise catholique mène une campagne de sensibilisation en Europe précisément auprès des institutions européennes sur la crise en République démocratique du Congo (RDC). La délégation de la CENCO est conduite par son président, Mgr Marcel Utembi accompagné du président de la commission Justice de paix.

Dans un entretien accordé mercredi 27 septembre 2017 à Radio Okapi, le secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), l’abbé Donatien Nshole, a affirmé que les évêques ont la mission de veiller aussi au bien-être du peuple congolais.

«Les évêques se sont engagés à ne pas abandonner le peuple congolais sur le chemin de son bien-être et de la démocratie. Ils ont lancé un appel aux politiciens, ils ont lancé un appel au peuple congolais; c’est tout à fait normal qu’ils lancent aussi un appel aux partenaires du Congo. Nous sommes dans un contexte de la mondialisation», a dit l’abbé Nshole.

Pour le secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), l’accord de la Saint-Sylvestre reste l’unique feuille de route qui peut sortir le pays de cette crise.

«Nous savons combien cet accord souffre d’une mauvaise mise en œuvre et c’est dans ce cadre que les évêques veulent obtenir des uns et des autres un concours pour qu’on arrive à bien le mettre en œuvre», a-t-il poursuivi.

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

La Fondation Gates rend un vibrant hommage à quatre leaders en leur décernant le prix Goalkeepers Global Goals 2022 pour leurs efforts louables au profit du progrès pour tous

Radhika Batra (Inde), Zahra Joya (Afghanistan), Vanessa Nakate (Ouganda) et Ursula von der Leyen (Allemagne) …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire