RVA, redevances passagères

Alors que les agents accusent 6 mois d’arriérés de salaire: la RVA licencie 42 personnes et engage 101

La RVA, une des grandes entreprises du portefeuille de l’État, se meurt. Et le changement de régime ayant abouti à la nomination d’un nouveau comité de gestion, sensée pourtant redresser l’entreprise devenue canard boiteux, ne fait que précipiter celle-ci aux enfers.

Alors que les agents accusent 6 mois d’arriérés de salaire par manque de moyens financiers, la RVA vient de licencier abusivement et contre toute attente, 42 agents.

Alors que d’aucuns pourraient penser que ce licenciement soit motivé dans le souci de réduire le nombre des salariés vu le contexte de la Covid19 et les difficultés de l’entreprise à maximiser les recettes, le comité surprend avec un recrutement, sans appel à candidature, de 101 personnes. Qui plus est, sur fond de clientélisme, népotisme et tribal.

Yvette Ntumba accusée

Contactés par la rédaction, plusieurs agents licenciés accusent une certaine Mme Yvette Ntumba qui serait chef de division à la RVA.

« Mme Ntumba a induit le Directeur général en faute. A la RVA-Aéroport de Ndjili, ça fait plus de dix ans, qu’aucun recrutement ne se fait alors que chaque année, plusieurs vont en retraite. L’entreprise est tenue pour la plupart par des agents à Contrat à duré déterminé (CDD)« , nous a expliqué un agent sous couvert de l’anonymat.

A ce jour, renchérit-il, dans toutes les divisions, ces agents sont fin Contrat.

« Grâce aux explications fournies par les différents chefs de divisions, tous ces agents sont obligés de prolonger leur contrat, car ayant travaillé pendant plus de 8 ans pour certains et plus de 5 ans pour tant d’autres« , explique-t-il.

A l’en croire, à la division facilitation, pour des raisons sentimentales, Mme Ntumba, en complicité avec son amie, la directrice administrative, ont indui le DG en erreur pour limogé 42 agents.

« Comment peut-on comprendre, dans une entreprise où les agents ont plus de 6 mois d’arriérés à Kinshasa et qu’à Kisangani, toute l’année 2021 qu’aucun mois de salaire n’a été payé, à Mbuyi mayi plus de 7 mois d’arriérés, qu’on puisse chasser 42 personnes pour les remplacer par 101 personnes? Et, sur cette ans liste, 80% sont d’une seule tribu et de la famille de la chef de division facilitation« , dénonce-t-il.

Tshisekedi appelé à trancher

« Nous en appelons à l’implication personnelle du Chef de l’État. Nous exigeons justice. Ayant déjà dépassé le délai prescrit par la loi, bien qu’ayant des contrats CDD, nous sommes, d’office, des agents CDI et voulons que cette qualité nous soit admis« , plaide-t-il.

PM

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Dr Denis Mukwege

Denis Mukwege à la tête de la RDC : est-ce le moment pour le Prix Nobel de s’engager ?

Un appel à candidature a été lancé à l’intention du docteur Denis Mukwege par un …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire