Dyanmique de l'Opposition
Vue des membres de la coordination de la Dynamique de l’Opposition

Alternance démocratique: La Dynamique de l’opposition affute les armes pour les élections du 23 décembre

La troisième convention de la Dynamique de l’opposition se déroule depuis mercredi 29 mai 2018, au collège Boboto de Kinshasa. Pendant deux jours, les participants venus de la diaspora et des provinces de la RDC, réfléchissent autour de la transformation de cette plateforme en regroupement politique électoral ; les conséquences structurelles et organisationnelles de cette transformation; l’examen en profondeur, de l’environnement politique actuelle et du processus électoral tel que mené par la CENI ; les ambitions de la dynamique de l’opposition.

dynamique Opp
Les participants aux travaux

C’est dans une salle pleine comme un œuf que Martin Fayulu, Coordonnateur de la Dynamique de l’opposition a lancé ces travaux qui s’étalent autour du thème, « un Congo libre et prospère, c’est encore possible ».


Après avoir peint un tableau sombre de la situation politique actuelle de la RDC, il indique que le moment est arrivé pour les membres de la dynamique qui ont toujours été des sentinelles, de réveiller le propriétaire de la maison, qualification qu’il donne au peuple.  Une sorte d’interpellation qui, selon lui, veut dire que le pays se trouve en danger entendu que l’adversaire menace de le déstabiliser. « Nous savons qu’il ne réussira pas, car nous allons l’en empêcher. Dieu est avec nous. Levons-nos fronts longtemps courbés et mettons-nous en ordre de bataille », conjure -t-il.

Par ailleurs, il rappelle les thèmes des deux anciennes conventions, notamment celle de 2015 qui était basé sur l’alternance puisque la dynamique se voulait un forum de réarmement morale en vue de la tenue effective des élections dans le délai constitutionnel. Aujourd’hui que le thème central est focalisé sur « un Congo libre et prospère c’est encore possible », dit-il, cette rencontre se veut historique, puisqu’il faudra baliser la voie au brisement des chaînes de la dictature actuelle, qui étouffe les énergies congolaises en vue d’enclencher le mouvement vers la lumière, la prospérité à laquelle il a foi. Cela, au regard des différents talents et richesses incommensurables que Dieu a donné gracieusement à la RDC.

A l’en croire, la situation actuelle du pays n’est pas une fatalité, mais un appel collectif à l’intérieur de la population, pour découvrir ce qui est enfouie en elle, en vue de l’amener à la surface de la grandeur de ce que représente le pays. « Et il faut le faire, par le renversement de la situation présente en opérant une mutation de civilisation pour le bien-être collectif est encore possible », croit-il. Allusion faite ici à un passage du livre de Psaume de David qui dit : « est-ce donc, en vous taisant que vous rendez la justice ? »

Dans cette perspective, les réflexions doivent de ces deux jours de travaux s’articulent autour de la transformation de la Dynamique de l’Opposition en regroupement politique électoral; les conséquences structurelles et organisationnelles de cette transformation ; l’examen en profondeur, de l’environnement politique actuelle et du processus électoral tel que mené actuellement par la CENI ; les ambitions de la dynamique de l’opposition.

Pour ces deux jours des travaux intenses, il réclame l’engagement de tous pour aboutir à des résultats escomptés. « Car aux grands maux, des grands remèdes », dit-il en conclusion.

Judith Asina

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

RDC/Célébration 30 juin 2022: l'hôtel de Ville de Kinshasa fixe les dispositions pratiques

RDC/Célébration 30 juin 2022: l’hôtel de Ville de Kinshasa fixe les dispositions pratiques

La République Démocratique du Congo célèbre le 62eme anniversaire de son accession à l’indépendance ce …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire