mercredi, 13 novembre 2019
Home / A La Une / Crash de l’Antonov 72 : pour la société civile, il y a nécessité de renforcer le système sécuritaire
RDC : Le Crash de l’Antonov 72 a eu lieu près de Kole au Sankuru

Crash de l’Antonov 72 : pour la société civile, il y a nécessité de renforcer le système sécuritaire

Depuis cet évènement les réactions et analyses viennent de partout. Ainsi le coordonnateur national de la Coalition des Organisations de la société civile (COSC), Sam Bakasende wa Kasende est monté au créneau dans la soirée du mercredi 16 octobre 2019, lors d’un point de presse tenu au siège de son organisation situé à la 12ème Rue Limete pour interpeller la conscience des autorités du pays face à ce crash.

D’une part, il a invité le Président Felix Tshisekedi à renforcer sa sécurité. D’autre part, les membres de son entourage devraient développer une vigilance tous azimuts.

Sam Bakasende wa Kasende estime que ce crash constitue une tentative d’attentat contre la personne du chef de l’État. « Le président Tshisekedi doit savoir qu’il est Chef de l’État. Il doit agir et orienter des choses au sein de la coalition. Ses collaborateurs doivent se réveiller et requalifier les choses au lieu de privilégier leurs intérêts égoïstes. Ce pays doit changer sa façon d’être », a-t-il déclaré. Il constate que le chef de l’État se comporte depuis sa prise des fonctions comme un religieux.

Pour cela, il est temps que les institutions de la République, principalement la présidence de joue à la prudence. « Il se comporte comme un religieux. Il a trop de compassion. Il collabore plus avec les gens qui ne l’aident pas au lieu et à la place de ceux qui ont souffert pour l’UDPS. Son entourage doit être requalifié par lui », martèle Sam Bakasende wa Kasende.
A l’en croire, l’autorité suprême du pays devra prendre des dispositions nécessaires pour sa propre sécurité afin de déjouer la carte de l’ancien régime.

Cet expert en bonne gouvernance touché et en colère, a par la même occasion, proposé d’urgence la mise en place d’un cadre de concertation entre le Front Commun pour le Congo (FCC) et le Cap pour le Changement (CACH) afin de gérer au plus vite possible les questions liées à la crise qui peut persister.

Aux leaders de la société civile, il recommande de s’associer comme étant une église au milieu du village.

JAW

Essayer encore

Irène-Esambo

RDC : Vivement des infrastructures adéquates pour l’intégration de la personne vivant avec handicap

C’est le combat de la Ministre Déléguée en charge de la personne vivant avec handicap …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire