Bwansa

Crise en RDC: Stephen Bwansa soutient le dialogue !

Il estime qu’à l’instant, la RDC devrait mettre le dialogue à l’avant-plan entre des leaders politique à l’interne et externe pour atteindre les objectifs de développement. Pour Stephen Bwansa, Secrétaire Exécutif du PPRD/Chine qui l’a relevé dans une réflexion, ledit dialogue doit être axé sur la coopération avec toutes les institutions financières internationale en vue de trouver des nouvelles pistes d’intérêts commune dans le but d’améliorer le social. Il faudra négocier sans relâche des nouvelles réformes avec les partenaires financiers, ainsi que des arrangements des droits pour mieux sécuriser la démocratie et le développement.

Il se conforme ainsi aux vœux du Chef de l’Etat lors de son passage en Afrique du Sud selon lequel, le dialogue est permanent en RDC. De ce fait, la démocratie au Congo peut être définie comme une réponse progressive à l’allègement de la pauvreté et de souffrance du peuple.

Le Secrétaire Exécutif du PPRD/Chine encourage la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) à poursuivre le travail technique, qu’il qualifie de louable. Car, cela dépasse l’entendement des politiques congolais surtout en ce qui concerne la participation à l’enrôlement jusque-là aux provinces facilement accessible. En attendant la publication du calendrier électoral, il incite la Centrale électorale à évoluer sans interférences et accusations des politiques.

Par rapport aux différentes sanctions particulièrement, Stephen Bwansa pense que l’Afrique ne peut pas continuer à considérer l’Occident comme le meilleur. Mais pour sa mutation, le vieux continent doit plutôt renforcer les mécanismes de capacités techniques, juridiques et financières pour jouer trois rôles importants dans cette course du numérique et de modernité. Il s’agit des sources d’approvisionnement et transformation industrielle ; de donner aux pays africains le rôle de super-mark pour générer des nouvelles ressources financières susceptible de reconstruire son environnement ; la chaîne de distribution et d’exportations de ses produits.

Et, le Congo Démocratique ne jouerait ce rôle que si les opposants politiques avertis sont capable de voir et cerner ce changement progressif qui s’opère dans le monde.  Cela, sur base d’une capacité de dialogue devant restaurer un climat apaisé nécessaire pour attirer facilement d’autres partenaires financiers. A cet effet, il faudra renforcer des mécanismes de protection du marché intérieur contre les compétitions internationales. « Dialoguons pour l’avenir politique, économique de notre Congo », relève-t-il.

Le monde étant construit pour l’homme et son environnement, il croit que c’est sur cette base qu’est fondée la démocratie, le développement, la sécurité ainsi que la paix.

Quid de la démocratie ?

Selon Stephen Bwansa, la démocratie est la première illumination du choix et de bâtir. Son échec consiste du fait que certains veulent l’utiliser pour sanctionner la construction des autres Etats. Alors qu’en réalité, elle consiste à trouver un consensus pour le bien de la nation et du monde tout en évitant au peuple le chemin de la pendaison.

Dans des circonstances particulières, il qualifie ce concept d’un choix de bâtir par le dialogue souverain. Cela, loin des injonctions à caractère de confiscation du pouvoir du peuple, par les interventions des tierces en vue de servir des intérêts cachés.

Judith Asina

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

RDC: Les vendeurs d'eau des camions citernes du Nord-Kivu en grève

RDC: Les vendeurs d’eau des camions citernes du Nord-Kivu en grève

Les vendeurs d’eau en grève depuis le samedi 06 juillet 2024 suite aux tracasseries routières …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire