Stephen Bwansa- Prosec PPRD-CHINE

Vaccin contre le Covid-19 : « Il ne sera pas facile de faire passer le message de ce test en Afrique »

C’est la réaction de Stephen Bwansa au sujet du test du vaccin contre le Covid-19 en Afrique. Pour lui, il ne sera pas facile de faire passer le message de ce test dans ce continent.

Congolais vivant en Chine, il estime que des antécédents jouent en défaveur des recherches scientifiques sur le COVID-19. Ce qui justifie, la position des africains à réagir  vigoureusement contre le point de vue de Prof. Jean Paul Mira. En plus, c’est le caractère racial dans sa déclaration. Il cogite :

‘’Tout virus reste premièrement et strictement scientifique’’.

Il rappelle l’alerte du Dr. Didier Raoult sur le traitement du Covid-19. Certaines thèses  prétendant que le monde est surpeuplé et qu’il faille en diminuer la population en accusant ainsi Bill Gates.  Il se prépare un vaccin contenant une puce RFID pour détruire les africains.

Pour lui, le test d’un vaccin ne devrait  pas poser un problème. Pour cause ? Il s’applique à un échantillon de personnes volontaires constitué des catégories sociales. Ce, en tenant compte du sexe, de l’âge, du groupe professionnel, de la position géographique.

Stephen Bwansa se demande : ‘’Je ne sais pas exactement où voulait arriver Prof Jean-Paul Mira. Etait-ce une réflexion personnelle ; un point de vue d’un groupe des scientifiques ou encore un ballon d’essai ? Ce qui a envenimé le climat de l’émission télévisée’’.

Il croit qu’il ne sera pas facile de faire passer le message de ce test dans le milieu africain. Et plusieurs personnes proposent que le test du vaccin commence dans les pays occidentaux, très touchés par le mal.

Pas d’infrastructures sanitaires adéquates en Afrique ?

Jean-Paul Mira justifie sa thèse par le manque d’infrastructures sanitaires adéquates pour faire face au Covid-19 en Afrique. Pour Stephen Bwansa, les infrastructures sanitaires performantes permettent à un Etat d’intervenir à temps pendant une maladie. Aussi, assurent-elles une administration de soins de santé de qualité à chaque individu.

Les institutions internationale  évaluant les systèmes sanitaires dans 167 pays classent les 10 premiers pays ci-après : la République de Singapour ; le Japon ; la Suisse ; la Corée du Sud ; la Norvège ; la République Populaire de Chine (Zone spéciale de Hong Kong), l’Island ; le Danemark ; Pays-Bas et l’Autriche.

L’Asie se place en tête de l’administration des soins de santé.

L’Afrique est en pleine mutation dans son développement. Les Gouvernements prennent de plus en plus conscience de l’importance à assurer une bonne santé individuelle pour un bon développement. Seule condition pour que l’Afrique surprenne le monde à l’instar des pays asiatiques.

Judith Asina

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Une explosion catastrophique des taux de malnutrition sévère chez les enfants menace le monde, selon l’UNICEF

NEW YORK, USA, le 17 Mai 2022 -/African Media Agency (AMA)/-Le nombre d’enfants souffrant d’émaciation …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire