CENCO

Dialogue autour de la CENCO. Ce vendredi la fin des travaux ? Voici les grands axes du pré accord

La première leçon à tirer est que le Rassemblement – le Front pour le respect de la constitution et alliés ont réclamé à Kabila la gestion de l’exécutif central et les gouvernements provinciaux. Un deal basé sur fond de partage des pouvoirs, questions d’empêcher à Kabila d’avoir tous les pouvoirs sur toutes les institutions.

La journée de jeudi, les princes de l’église catholique ont fait le résumé des travaux aux délégués en comité restreinte. Des avancées ont quand même été enregistrées. Mais quid de l’ébauche de l’accord ? Vital Kamerhe, délégué signataire, parlant d’une fumée grise qui a tendance à devenir blanche brosse ce tableau :

  1. Toutes les composantes ont accepté que Joseph Kabila reste à la tête de la Rdc pendant la transition, jusqu’à la tenue des élections, en contrepartie, le président et sa famille politique ne doivent pas conserver toutes les institutions. Le gouvernement va être certainement réclamé par d’autres composantes.

L’Assemblée National, le sénat et les assemblées provinciales demeurent, mais il y aura recomposition des gouvernements provinciaux.

  1. Personne ne va toucher à la constitution pendant cette période de transition.
  1. La tenue des élections, notamment la présidentielle en 2017. Toutefois, il y a une incise. En cas des contraintes d’ordre technique, les élections pourraient être tenues en février ou avril 2018.
  1. Mise sur pied d’un organe de contrôle et suivi de l’exécution de cet accord jusqu’à la tenue des élections.

Les pourparlers autour des prélats catholiques pourraient bien se terminer ce vendredi. Les évêques étant appelés à aller dire la messe de Noël dans leurs diocèses. « Il faut avoir la foi, nous pensons que nous pourrons terminer, puisque le samedi, nous devons être dans nos diocèses. Ça avance, nous travaillons, ça évolue, il y a des difficultés, on essaye de résoudre, mais ça évolue », a dit Monseigneur Marcel Utembi, Président de la CENCO et archevêque de Kisangani. Les différents délégués ont reconnu quelques avancées.

Ève Bazaiba, non signataire de l’accord du 18 février est revenue sur cette gestion post 19 décembre 2016. « Une intersection à trouver entre les trois composantes sera trouvé. Mais nous signons si cela est conforme à la constitution », conclut-elle.

KN

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Direction de l'Autorité de l'Aviation Civile

RDC : Des dossiers accablants à la Direction de l’Autorité de l’Aviation Civile

Un dossier accablant a été ouvert au parquet accusant la direction générale de l’Autorité de …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire