Joseph Kabila

Dossier Congo Hold-up : Joseph Kabila Kabange réagit et appelle les congolais à la vigilance

Rapport Congo Hold-up, un dossier qui donne insomnie et migraine aux politiques du temps de Joseph Kabila Kabange.

Quelques heures après la publication de ce rapport qui accuse l’ancien Chef de l’Etat et ses proches d’avoir détourné près de 138 millions de dollars américains par la Banque gabonaise et française internationale, BGFI, les services de communication de Joseph Kabila n’ont pas tardé à réagir et apporter une lumière quant à ce.

Dans un communiqué de presse du 19 Novembre 2021, la chargée de communication du président de la République honoraire Joseph Kabila, Barbara NZIMBI a tenu informer l’opinion nationale et internationale que l’image et le nom de son patron sont abusivement utilisés pour tenter de crédibiliser une démarche médiatique dont l’opportunité reste questionable.

 »Aucune ligne de ce rapport compilant d’après ses auteurs plus de trois millions de documents ne démontre l’implication factuelle ou même implicite de l’institution Président de la République qu’il a eu l’honneur de diriger pendant 18ans. Sont cités une banque commerciale, des institutions nationales et des sociétés privées sont des responsables au moment des faits supposés sont identifiés et n’ont à avoir avec la Présidence de la République d’époque », écrit ce document exploité par Matininfos.net ce lundi 22 novembre 2021.

Les services de communication du sénateur à vie notent que cette enquête ne cible que la personnalité du président honoraire delà RDC.

 »Cette fixation haineuse de certains médias et associations sur la personne du président honoraire que certains ont conceptualisé en Kabilabashing, toujours les mêmes et provenant du même espace géopolitique, est difficilement compréhensible quand on met en face de ces accusations non fondées, le bilan de la gestion salvatrice de ce digne fils d’Afrique qui a rendu ses lettres de noblesse à la République Démocratique du Congo à savoir : Pacification – reunification – constitution de 2006 – démocratisation avec trois cycles électoraux – relance économique et alternance Pacifique historique », peut-on lire dans ce même document.

Joseph Kabila appelle le peuple congolais à ne pas succomber dans cet unième tentative de décrédibilisation et à demeurer dans la vigilance et dans la sagesse patriotique face à cet acharnement injustifié des puissances occultes qui n’ont jamais digéré le choix courageux de souveraineté opéré sous sa Présidence notamment en matière électorale et minière.

De son côté, le mouvement Tournons la Page, coalition de la République Démocratique du Congo invite, quant à lui, la justice à se saisir de cette affaire.

Jules Ninda

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Vodacom

Vodacom Congo, meilleur employeur des femmes en RDC, lutte contre les violences domestiques grâce à sa politique globale

En 2019, le Groupe Vodacom a commandé une étude à KPMG qui a suggéré que …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire