Hausse de Prix

HAUSSE DES PRIX SUR LES MARCHES A KINSHASA

La dépréciation continue du  franc congolais occasionne une hausse des prix sur le marché à Kinshasa. Depuis quelques jours, la monnaie  congolaise  est en recul face à la monnaie américaine. Un dollar américain s’échange désormais contre 1100 ou 1150 francs congolais ou même 1200 francs congolais, selon l’endroit.

Une dépréciation qui a entrainé la hausse des prix des produits à Kinshasa.  Au marché central de Kinshasa, le sachet de sucre de 5kg se vend à 5500FC alors qu’il se négociait il ya quelques semaines à 5000 FC. Le de riz de 25kg est passé de 21000 à 24 000FC.

 economie_hausseprix2   economie_hausseprix1

De leur coté, les petits commerçants se plaignent du fait que le prix de certains produits ne suivent pas toujours la tendance à la hausse du dollar  alors qu’ils les achètent en devise américaine. Dans les stations-service, les échanges entre conducteurs et pompiste tournent autour d’une imminente hausse des prix  des produits pétroliers.

C’est depuis fin décembre 2015 que le franc congolais a commencé sa dégringolade face à la devise américaine. Parmi les raisons avancées par les autorités pour expliquer cette dépression de la monnaie, il y a la chute des cours des matières premières.

Et  pour faire face à l’accentuation de pressions observées sur le marché de change, la Banque centrale du Congo est intervenu le vendredi 30 septembre sur le marché de change par la vente de devises en faveur des banques commerciales. Une mesure qui vise surtout à atténuer la volatilité enregistrée sur les marchés.

Cette intervention  qui a été décidée lors  de la 9 eme réunion du comité de politique monétaire de la Banque centrale du Congo, présidée par le gouverneur Deogratias Mutombo Mwana Nyembo, vise à répondre au besoin de devises exprimé sur le marché après  analyse de la situation sur le terrain.

Néanmoins, l’intervention de la Banque centrale du Congo constitue une réponse conjoncturelle face à ce problème structurel. Il y a donc nécessité des reformes structurelles pour conforter la résilience de l’économie nationale pouvant lui permettre de faire face aux chaos exogènes.

Eu égard à l’accélération du rythme de formation des prix intérieurs sur le marché des biens et services et à l’accentuation des tensions sur le marché des changes, le comité de politique monétaire de la BCC  a décidé de modifier le dispositif de la politique monétaire en augmentant le taux directeur de 5 points de pourcentage. Le taux directeur passe de 2 à 7 %. Cette mesure devrait permettre de réduire la tension actuelle sur le marché de change.

Le taux directeur est le taux d’intérêt fixé par la banque centrale d’un pays pour réguler l’activité économique. Il constitue le principal outil dont dispose une banque centrale pour influer sur l’octroi de crédits et moduler l’inflation dans une zone monétaire.

Mais la BCC a maintenu les coefficients de la réserve obligatoire à 10% et 9% pour les dépôts en devises à vue et à terme et de 2 et 0% pour les dépôts en franc congolais à vue et à terme.

 

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Congrès National de Petits Chanteurs lancé à Goma

RDC : La paix et la cohésion sociale au cœur du Congrès National de Petits Chanteurs lancé à Goma

Plusieurs centaines des jeunes venus de toutes les provinces de la République Démocratique du Congo …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire