Joseph Kabila Kabange

Impasse politique : Joseph Kabila parle ce mercredi

C’est en tout cas  un rendez-vous que tous les Congolais attendent. Ils espèrent y trouver des réponses à plusieurs de leurs questions sur la marche du pays.  Car tout va de mal en pis.

Le discours à la nation du président de la république  devant les deux Chambres du Parlement réunis en Congrès intervient après deux jours des consultations avec les différentes composantes et plateformes politiques invitées au Palais de la nation à la Gombe.

Pour rappel, Joseph Kabila s’est entretenu, lundi 3 avril 2017, avec les délégués de la Majorité présidentielle, de la Société civile signataire de l’accord du 18 octobre 2016 représentée par Maguy Kiala, l’opposition républicaine par Léon Kengo wa Dondo, l’opposition signataire de l’accord du 18 octobre 2016  conduite par Vital Kamerhe. D’autres invités sont attendus le mardi 04 avril au Palais de la nation, notamment le Rassemblement des Forces politiques et sociales acquises au changement (RASSOP).

President Kabila et Rassop Joseph Kabila et rassop

Déjà les divergences sautent aux yeux. Pour Delly Sessange, le Rassemblement est prêt à rencontrer le président de la République alors que Félix Tshisekedi ne l’entend nullement de cette oreille. Comme on pouvait s’y attendre, la délégation conduite par Joseph Olenga Nkoy, Bruno Tshibala et Roger Lumbala devrait être reçue dans la matinée de ce mardi 4 avril 2017.

Au menu des discussions, la question du mode de désignation du futur Premier ministre ainsi que celle du président du Conseil national de suivi de l’accord. Ces deux questions n’ont pas été résolues et ont constitué essentiellement les points d’achoppement des négociations directes menées sous les bons offices des évêques de la Cenco et dont les travaux se sont clôturés le lundi 27 mars 2017. Le mardi 28 mars, le chef de l’Etat a lui-même pris acte de la fin de la mission de bons offices confiée aux évêques le 8 décembre 2016.

Devant le Congrès ce mercredi, Joseph Kabila devra livrer le secret de ses tractations. Ce, pour tenir sa promesse faite aux évêques lors de la prise en considération de la fin de la mission de bons offices leur confiée. Substantiellement, le Chef de l’Etat avait promis de trouver la solution à ces deux points de manière consensuelle et dans un délai beaucoup plus réduit.

PB

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Direction de l'Autorité de l'Aviation Civile

RDC : Des dossiers accablants à la Direction de l’Autorité de l’Aviation Civile

Un dossier accablant a été ouvert au parquet accusant la direction générale de l’Autorité de …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire