Assemblée provinciale du Kasaï

Kasaï : Les Acteurs et institutions politiques provinciaux doivent privilégier à tout prix l’unité des peuples

C’est un appel du président de l’Assemblée provinciale du Kasaï, lancé dans son discours de clôture de la session extraordinaire de janvier et de l’ouverture de celle ordinaire de mars 2019 le 30 mars 2019.

D’après Alois Mushitu Ngenge, l’enjeu politique actuelle étant de taille, il faudra mobiliser toutes les synergies des compétences et de sagesses afin de doter le Kasaï d’une équipe compétente, aguerrie au travail en bien fait et capable de hisser aux diapasons des provinces pilotes et émergentes le Kasaï.

Pour y parvenir, les acteurs et institutions politiques provinciaux doivent privilégier à tout prix : le respect de la séparation des pouvoirs publics, la collaboration entre institutions provinciales, la cohabitation pacifique des peuples, la cohésion sociale, la sécurité plurisectorielle, la représentativité de tous les territoires ainsi l’unité des peuples. Tout en félicitant les femmes du Kasaï, le président de l’organe délibérant a rendu un hommage mérité au chef de l’État pour des réalisations et actions visibles, c’est notamment l’ouverture de l’espace Schengen, la libération des détenus politiques et d’opinions mais aussi le lancement des travaux routiers, au Kasaï sur les axes Tshikapa-Kamonya-Kamako et Tshikapa-Kananga par le Gouverneur, travaux placés dans le cadre de 100 premiers jours du chef l’État.

Si la session extraordinaire a vu les Députés provinciaux vérifier les pouvoirs et valider les mandats, coopter les chefs coutumiers, élaborer le règlement intérieur, élire et installer le Bureau définitif de l’Assemblée provinciale mais élire les sénateurs, celle ordinaire respectera les missions classiques des Députés provinciaux et devra élire le Gouverneur et vice-gouverneur.

L’occasion pour Mushitu Ngenge président de l’organe délibérant de demander à la population de faire preuve de maturité en se soumettant à l’autorité établie et d’éviter des querelles inutiles ainsi que des conflits de tout genre. Aux médias du Kasaï d’être modérés et impartiaux dans l’accomplissement de leur métier, car la population a besoin d’être informée pour sa bonne culture et son développement dans tous les domaines. « Les médias doivent cultiver un esprit d’amour, de cohésion et de l’unité dans la collaboration », conclu le speaker de l’organe délibérant du Kasaï avant de déclarer clos les travaux de la session extraordinaire de janvier et ouverte la session ordinaire de mars 2019.

Laurent LUKENGU

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Félix Tshisekedi devant le congrès

RDC : Félix Tshisekedi prononce le discours sur l’état de la nation le 13 décembre prochain

Comme il est de coutume, le président de la République et chef de l’État, Félix …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire