370 kuluna et 20 bandits à mains armées présentés au Gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila au terrain Flamboyant de la Gombe
370 kuluna et 20 bandits à mains armées présentés au Gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila au terrain Flamboyant de la Gombe

Kinshasa : 379 kuluna et 20 bandits à mains armées présentés, le Gouverneur annonce une réunion avec le PGR

Le Gouverneur de la ville Gentiny Ngobila Mbaka a remercié la Police nationale congolaise ( PNC) pour avoir mis la main sur 379 kuluna et 20 bandits à mains armées le vendredi 22 mai dernier. Il a saisi la balle au bond pour annoncer une réunion imminente du Conseil de Sécurité avec le Procureur général de la République pour trouver des voies et moyens pour que les auteurs de ces crimes et autres infractions soient sévèrement punis par la loi.

Le Gouverneur a fustigé le fait qu’un bon nombre de ces hors-la-loi sont des récidivistes et voudrait désormais que les lignes bougent face à ce laxisme dans le traitement de leur dossier au niveau de la justice. En effet, déférés devant les instances judiciaires, ils sont relaxés moyennant des amendes. Un criminel a d’ailleurs témoigné dans ce sens.

Le Commissariat provincial de la Police a présenté au gouverneur de la ville de Kinshasa des kuluna et bandits à mains armées qui ne cessent de semer mort et désolation. Cette cérémonie s’est déroulée au terrain Flamboyant dans la commune de la Gombe en présence du général Sylvano Kasongo, patron de la Police ville de Kinshasa.

ARMES DE GUERRE, MACHETTES, CHAISES EN PLASTIQUE SAISIES, 5000 MASQUES OFFERTS

La PNC a saisi auprès de ces malfrats 9 armes de guerre, 132 machettes. Ceux-ci sont spécialisés dans le vol à mains armées, braquages, extorsions avec violence des voitures marque IST appelées communément ketchs, enlèvements des filles,des tueries de chauffeurs des taxis par étranglement.

Un lot de chaises en plastique saisi dans quelques bars qui fonctionnent en sourdine violant ainsi les mesures draconiennes et l’ État d’urgence sanitaire prônés par le président de la République Félix-Antoine Tshisekedi au mois de mars.

Le premier citoyen de la ville a profité de cette aubaine pour sensibiliser les Policiers sur les mesures d’hygiène et les gestes-barrière pour lutter contre la propagation de la Covid-19 qui a touché plus de 2000 Congolais et a causé la mort à au moins 63 personnes depuis le 10 mars. A cet effet 5000 masques alternatifs de fabrication locale ont été remis aux éléments de la Police.

Gloire BATOMENE

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire