M23

Menace d’une nouvelle rébellion à l’est de la Rdc. Sulutani Makenga son probable chef

Sultani  Makenga a disparu du radar des services secrets ougandais. L’ancien patron du M23, mouvement du 23 mars n’a plus été vu, depuis la nuit dernière, à son lieu de cantonnement dans la banlieue de Kampala en Ouganda. Mais où est passé cette dangereuse personne? Nul ne sait où se trouve Makenga. Les renseignements ougandais qui devraient veiller sur lui disent ignorer par où est-il passé. Ce sont les mêmes services qui ont alerté pour que les frontières communes soient surveillées. Mais pour quelle fin alors que Kinshasa avait demandé sans succès le rapatriement de ce seigneur de guerre multi récidiviste afin qu’il rende compte à la justice pour les crimes de guerre, viol, vol, pillage, enrôlement des mineurs et même crimes contre l’humanité pour toutes les atrocités commises par ses hommes à l’est de la Rdc.

Julien Paluku, gouverneur du nord kivu a relayé cette information vendredi depuis Goma. Il a tout de même précisé que des dispositions sont prises pour faire face en cas de tentatives de menaces sérieuses sur la frontière commune à l’est de la Rdc.

« Nous venons de tenir une réunion de sécurité et avons arrêté des mesures pour que le contrôle soit fait et nous avons associé la population pour qu’elle nous apporte régulièrement des renseignements », a dit à TOP CONGO FM, Julien Paluku, le gouverneur de la province.

Les différentes organisations de la société civile au nord du nord kivu ont plusieurs alerté sur des infiltrations d’hommes armés, certains en tenue de l’armée Ougandaise. Des infiltrations qui se faisaient sous la barbe des gardes-frontières de l’Ouganda, et ce depuis plus d’une année.

Rappelons que le mécanisme national de suivi de l’accord cadre d’Addis Abeba qui a pour autre mission rapatrier ces anciens rebelles avaient, au temps de Francois Mwamba compté environ 1700 rebelles M23 après leur défaite militaire. Plus ou moins 1200 étaient cantonnés en Ouganda et 640 au Rwanda.

Francois Mwamba, alors coordonnateur du mecanisme accusait le pasteur Runiga (terré au Rwanda) et Makenga (en Ouganda) de prendre en otage les hommes de troupe vaincus et de facto les empêchant de rentrer en Rdc.

KN

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Judith Suminwa

Gouvernement Suminwa : Enfin la fumée blanche après 2 mois, 6 vice-premiers ministres, 10 ministres d’État, 24 ministres,4 ministres délégués et 10 vice-ministres

Fumée blanche à la cité de l’OUA, la porte-parole du Chef de l’État congolais, Tina …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire