Lugi Gizenga, Secrétaire Général Chef ai du PALU
Lugi Gizenga, Secrétaire Général Chef ai du PALU

PALU : Campagne « tonga mausolée » pour l’inhumation définitive

« Jour J-30 », c’est l’ultimatum que se sont donnés les militants du Parti Lumumbiste Unifié (PALU) pour inhumer définitivement Antoine Gizenga dans sa résidence de Buma, dans la commune de N’sele à Kinshasa. Cette campagne, a été lancée officiellement vendredi 28 juin 2019, au cours d’une cérémonie grandiose qu’a présidée Lugi Gizenga, Secrétaire Général Chef ai de ce parti, à la place du cinquantenaire.

Devant une multitude des militants et cadres, le SG Lugi a relevé que le parti s’est déjà investi avec détermination à faire prendre conscience à ceux qui gouvernent, qu’Antoine Gizenga, entant que bâtisseur d’un Congo-Indépendant, libre et démocratique mérite pour ses obsèques, les honneurs de la nation. Il s’est dit heureux de constater que le Président de la République a donné des instructions claires à son gouvernement à propos de l’enterrement définitif du patriarche, en sa qualité de premier Ministre honoraire et grand coordon des ordres nationaux, Kabila-Lumumba.  « La manifestation de ce jour, marque le lancement des obsèques définitives de Gizenga et nous décrétons le Jour J-30 comme défi pour  son enterrement définitif dans sa résidence à Buma », a-t-il déclaré.

Bien que bénéficiant de l’accompagnement du pouvoir public, cela ne nous dérange pas l’engagement des militants, de l’honorer comme il le disait lui-même : « je suis grand car j’ai un grand parti ». Ainsi, faut-il l’honorer à travers la cotisation spéciale dénommée « tonga mausolée », que chacun donnera. A l’en croire, le Palu est aujourd’hui plus grand que jamais, puisque bâti sur un socle solide et imposant qui est son identité nationaliste, idéologie socialiste et une doctrine Lumumbiste. Il s’agit d’un parti ancré  dans le peuple à travers tout le Congo grâce aux millions de ses militants organisés en milliers de cellules de base et reste comme son concepteur Gizenga.

Pour lui, les prophètes de malheurs qui croient pouvoir détruire le Palu ou l’assujettir à leurs guises, se bercent d’illusion, car ce parti a été bâti sur le sang des martyrs de l’indépendance si bien qu’aucun plan machiavélique qu’il soit ne peut l’anéantir. Pour que le Palu soit aujourd’hui un parti cinquantenaire au même titre que le Congo indépendant, ce n’est pas une simple coïncidence, dit-il mais une preuve que les destins du Congo et du palu sont étroitement liés. Cela, afin d’organiser économiquement le peuple, contre toute forme d’exploitation de l’homme par l’homme en vue de l’indépendance économique du Congo et de l’Afrique.

Redynamisation du parti

Parlant du parti, il estime qu’il faut impérativement redynamiser ses activités. Ce qui nécessitera des décisions courageuses et difficiles et d’avoir un sens aigu de sacrifice pour que les valeurs du Lumumbisme puissent rayonner d’avantage dans le peuple. A cet effet, il prévoit d’investir dans un Plan Prioritaire de Redressement du Parti (PPRP) composé de plusieurs chantiers. Il s’agit de l’immortalisation d’Antoine Gizenga pour que sa vision pour le Congo soit connu de tous les congolais ; la redynamisation de la cellule de base qui est le socle du parti ; la relance de la COMASOL pour l’avènement de l’économie sociale et solidaire en RDC ; l’organisation d’un congrès digne d’un parti révolutionnaire et socialiste pour l’émergence du socialisme au pays ; préparer le parti pour les élections de 2023 pour finaliser les droits à travers tous les organes.

 « Notre combat pour l’intérêt de la nation et du peuple est toujours vainqueur », a-t-il signalé. Mais, les uns et les autres doivent comprendre qu’il y a d’innombrables défis à relever surtout en interne. Ce qui nécessite de se débarrasser de l’oreiller de la démobilisation et de la frustration pour se lancer dans une vaste campagne d’implantation et de redynamisation. Pour cela, le parti attend beaucoup de la jeunesse qui doit être un véritable faire de lance, en agissant en révolutionnaire, dynamique et conquérante. Aussi, appelle-t-il les à se lancer dans la formation idéologique pour qu’elle soit l’égale de l’homme dans le combat politique. Car, il ne peut y avoir de révolution socialiste au Congo sans les femmes.

Vivement une identité politique

Lugi promet que le PALU va continuer sur les traces des pionniers de l’indépendance, ce combat contre l’injustice. Il s’inspire des enseignements  suivant lesquels, pour les Lumumbistes, dans l’ordre de priorité, il faut défendre les intérêts de la nation, du peuple, du parti et c’est après que vient la satisfaction individuelle. « Notre démocratie étant un patrimoine de toute une nation, elle est encore précaire et il n’est pas question qu’elle soit prise en otage par des ambitions partisanes qui sont des pratiques de la deuxième République », a-t-il recadré.

Et, dans l’intérêt de la nation, le PALU œuvre pour une démocratie tripartite gauche-droite en investissant toutes ses énergies pour la construction d’un bloc politique de gauche nationaliste. C’est pourquoi, toute bipolarisation de la vie politique congolaise qui n’est pas d’ordre idéologique ne va pas dans l’intérêt de la nation. De ce fait, il réitère son appel aux forces politiques congolaises pour assumer clairement devant le peuple leur identité politique, socialiste ou libérale afin que le Congo puisse se construire sur une vision et un idéal clair pour le peuple, véritable de la nation. « Etre de la Majorité ou de l’opposition n’est pas une identité politique, encore moins idéologique car c’est un statut républicain qui évolue au rythme des résultats des élections », a-t-il déploré. Et dans une démocratie le regroupement se fait autour des idées et non au nom des individus. A ce sujet, il demande aux donneurs de leçon d’outre-mer, au lieu de parrainer les querelles politiciennes, d’aider à construire cette démocratie qui marche chez eux, c’est-à-dire bipolaire gauche-droite.

Il faut signaler que la cérémonie a commencé par une démonstration de force de ce parti cinquantenaire, où, sur cet endroit historique, une animation était au Rendez-vous. A la grande surprise du public, Antoine Gizenga, ancien SG du Palu décédé, a été introduit dans le public, comme pour signifier au monde entier qu’il n’est pas mort.

Judith Asina

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

caf online

CAF-C2 : Mazembe affrontera Marumo Gallants, Maniema Union croisera Pyramids, DCMP à l’assaut de la Gendarmerie nationale

Les clubs congolais sont fixés sur leurs adversaires pour le prochain tour de cadrage de …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire