fbpx
mardi, 11 décembre 2018
Home / A La Une / Processus électoral en RDC: la machine à voter, un suicide à la démocratie
machine à voter
La fameuse machine à voter prévue pour les élections de fin d'année en RDC, exposée le 21 février à Kinshasa. © John WESSELS / AFP

Processus électoral en RDC: la machine à voter, un suicide à la démocratie

Selon Claude Masclet, le moyen le plus efficace de préserver la liberté de l’électeur est bien d’éviter que le sens de son vote ne soit connu; ainsi il n’est plus tenu par les promesses aux engagements qui lui auraient été indûment extorqués et il est à l’abri des menaces de ceux à qui son vote déplairait et qui pourraient avoir prise sur lui.

L’obstination de Corneille Nangaa sous ordre de la MP selon certains analystes politiques congolais à l’usage impératif de la machine à voter serait une menace d’attentat à la démocratie et ferait remonter des questions de transparence de la CENI notamment sur le traitement des dossiers des partis membres du FCC créé récemment pour traficoter une victoire notamment en créant le surnombre des candidatures du FCC sur le nombre des sièges à pourvoir sous protection des instances judiciaires compétentes comme fut le cas en 2011 malgré que Jean Philippe Immarigeon affirme que ​ »Tricher d’une manière ou d’une autre, avec un seul nom d’une liste, c’est tricher avec le suffrage universel tout entier« ​.

La CENI de bon aloi devrait faire montre de sa capacité à créer un climat de confiance entre les parties prenantes, gage de crédibilité du processus et de son issue. Fort malheureusement, Corneille Nangaa joue au sourd muet.

Le congolais lamda voudrait des élections, mais bien plus ​l’alternance démocratique​ à travers des élections inclusives, démocratiques et transparentes.

L’opposition pour sa part ne devant pas dresser la passerelle au pouvoir, devrait prendre précautions nettes pour ne pas replonger dans les pièges des malins de la majorité présidentielle qui tiennent mordicus à conserver le pouvoir .

Il est plus crédible d’être libérateur du pays que d’être couvert d’immunités sous étiquettes de traître par le peuple qui fini toujours par gagner.

Joel imbole

Essayer encore

Lubaya et Sesanga

UDPS : « Sesanga et Lubaya ne sont pas membres de CACH, ils sont membres de LAMUKA qui soutient Fayulu »

L’union pour la Démocratie et le progrès social (UDPS) section de Kananga a, dans un …

Avez-vous aimé l'article? Laissez votre commentaire