Point de presse CENCO

RDC/Désignation des nouveaux animateurs de la CENI: la CENCO et l’ECC pour des nouvelles discussions mais avec d’autres candidats

C’est donc un secret de polichinelle. Les travaux des confessions religieuses pour la désignation des nouveaux animateurs de la CENI se sont soldés par un échec. Deux camps se sont finalement crées, chaque camp ayant des positions diamétralement opposées à l’autre camp. C’est qui rend difficile toute conciliation.

Le camp des 6 gardent sa position au profit de choix de Denis Kadima, entre – temps, les deux autres font de même. Un rapport a été remis au bureau de l’Assemblée nationale par le présidium de la plateforme Confessions religieuses, pour constater l’échec des négociations.

Dans un point presse animé le jeudi 07 octobre 2021, la cenco, représentée par son secrétaire général, l’abbé Donatien NSHOLE et l’Ecc, représentée par son porte-parole, Eric SENGA préconisent notamment des nouvelles discussions en vue d’un choix sur d’autres candidats et pas ceux qui divisent la plateforme.

Suite au blocage, au nom du principe de la continuité des Institutions, la Cenco et l’ECC préconisent que l’administration Nangaa s’occupe des préparatifs techniques des élections de 2023 en vue de faciliter le travail à la Nouvelle équipe en attendant sa mise en place.

Aux députés nationaux et sénateurs, l’Eglise catholique ainsi que l’Eglise protestante au Congo demandent d’être attentifs et objectifs dans le traitement des dossiers des candidats en vérifiant particulièrement la conformité aux articles 10 et 12 de la Loi portant organisation et fonctionnement de la Ceni.

Dans l’entre temps, les deux confessions religieuses invitent le Chef de l’Etat à jouer son rôle de garant du bon fonctionnement des institutions et de la Cohésion Nationale afin d’assurer à la nation des élections crédibles, incisives et apaisées en 2023.

En fin au peuple congolais, elles demandent d’exercer sa souveraineté en barrant légalement la route à toute tentative de prendre en otage la processus électoral par qui que ce soit.

Pour sortir de cette crise, la Cenco et l’Ecc préconisent notamment comme piste de solutions, des nouvelles discussions autour d’une même table avec les six autres confessions religieuses afin d’évaluer sur base d’autres candidats tout aussi valables que de rester figés sur ceux qui divisent la Plateforme.
PB

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

caf online

CAF-C2 : Mazembe affrontera Marumo Gallants, Maniema Union croisera Pyramids, DCMP à l’assaut de la Gendarmerie nationale

Les clubs congolais sont fixés sur leurs adversaires pour le prochain tour de cadrage de …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire