Sud-Kivu

RDC/insécurité dans l’Est : Les organisations de la société civile du Kivu annoncent une série de manifestations

Fatigués par la recrudescence de l’insécurité dans la partie Est de la République Démocratique du Congo, les animateurs de la société civile du Nord et du Sud Kivu ont annoncé une série de manifestations populaires. L’objectif poursuivi à travers ces manifestations est d’inviter les autorités à mettre sur pied des vraies stratégies pour éradiquer cette insécurité qui a trop duré et a causé beaucoup de morts.

Dans un communiqué conjoint signé le jeudi 12 janvier 2023, ces derniers ont indiqué que dépasser le 15 janvier 2023, ils vont appeler la population à des soulèvements populaires à répétition.

Selon ce communiqué, cet appel s’inscrit dans le but de condamner la légèreté avec laquelle le gouvernement congolais et la communauté internationale gèrent la guerre entre la RDC et le mouvement du M23 en collaboration avec le Rwanda.

 »Constatant l’hypocrisie dans le retrait du M23 conformément au communiqué des Chefs d’États du Mini-sommet de Luanda et mesurant avec amertume les atrocités que les rebelles du M23 font subir à nos populations, nous recommandons à la communauté internationale ( O.N.U; USA; U.E; U.A; CIRGL et EAC) d’accentuer la pression en infligeant des sanctions sévères au Rwanda qui ne respecte en aucun cas ses engagements pour la restauration de la paix et la sécurité dans la région de Grands Lacs », note ce communiqué.
Ces animateurs de la société civile dénoncent une déviation suivie d’une manipulation stratégique dans le processus de retrait du M23.

« En date du 23 décembre 2022, le M23 avec le commandement de la Force Régionale ont organisé la cérémonie trompe œil du retrait des terroristes M23 à Kibumba, 19 jours après la tenue de cette cérémonie, on a constaté que le M23 est visible dans plusieurs endroits. Le 06 janvier 2023, une autre cérémonie de retrait à Rumangabo alors que ces derniers n’ont pas quitté la zone », ont-ils dénoncé.

Ils demandent au gouvernement de prendre des mesures d’urgences afin de mettre hors d’état de nuire ce mouvement rebelle.

 »Le gouvernement de la République et le commandant de la Force de l’EAC doivent arrêter des cérémoniales avec les terroristes du M23 et ramener urgemment la paix et la sécurité en territoires Rutshuru et de Nyiragongo », ont renchéri ces acteurs de la société civile du Kivu.

Il faut noter que la synergie des mouvements citoyens et groupes de pression de la ville de Goma prévoient également des manifestations de grande envergure à partir du 18 janvier pour dénoncer la complicité entre l’EAC et le M23.

Rédaction

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Pape François ET Cardinal Ambongo

Le Pape François a mis de la lumière sur la Paix, les Elections et le rôle de l’Eglise en RDC (IRDH)

Le séjour du Pape FRANÇOIS a mis un gros projecteur sur le besoin inéluctable de …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire