Marche du CLC

RDC: Le CLC promet la poursuite des marches le 30 avril au cas où la décrispation politique persiste

Au moment où se tiennent à New York les débats sur le renouvellement du mandat de la Monusco, une longue lettre du Comité laïc de coordination (CLC) a atterri sur le bureau du secrétaire général des Nations unies. Les Laïcs catholiques interpellent Antonio Guterres sur la situation de crise en RDC. Ils dénoncent surtout la confiscation des libertés publiques et la volonté de Kabila de se maintenir au pouvoir à toute illégalité et illégitimité.
Trois marches pacifiques réprimées dans le sang : 31 décembre 2017, 21 janvier et 25 février 2018. Plusieurs morts, des centaines de blessés, de multiples arrestations.

Le Comité laïc de coordination livre ce bilan et considère que c’est par « l’arrogance et l’insouciance » que le pouvoir répond aux millions de Congolaises et Congolais qui réclament l’application intégrale de l’Accord global et inclusif du 31 décembre 2016.

Le CLC le répète : la crise actuelle tire son origine de la volonté du président kabila de se maintenir au pouvoir au-delà de son deuxième et dernier mandat. Joseph Kabila est accusé d’avoir bloqué le processus électoral depuis 2012 et Massacré les Peuples Congolais. IL n’aura jamais des élections libres si celui-ci est toujours au pouvoir précise le comité laïc de coordination.

Matininfos /joel imbole

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Direction de l'Autorité de l'Aviation Civile

RDC : Des dossiers accablants à la Direction de l’Autorité de l’Aviation Civile

Un dossier accablant a été ouvert au parquet accusant la direction générale de l’Autorité de …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire