Samy BAdibanga

Samy Badibanga, ce récent ancien belge que les députés nationaux vont traquer

Le tôlé ne fait qu’enfler autour de la personne du successeur de Matata Ponyo. Samy Badibanga, puisque c’est de lui qu’il s’agit, ne devrait pas en principe dormir tranquille. Il a des comptes à rendre à la constitution qu’il a délibérément violé en se faisant élire député national en Rdc, alors qu’il était sujet belge. La constitution de la Rdc exclut la détention concurrente de deux nationalités (article 10). En effet, un groupe des députés nationaux dits « groupe des parlementaires acquis au bon sens » exigent désormais l’invalidation du mandat de député de Samy Badibanga au motif qu’il avait fraudé en postulant et se faisant élire à la chambre basse du parlement alors qu’il n’était pas congolais. Il avait évidemment jonglé entre l’origine de ses ancêtres Kasaïens pour postuler. Samy devra donc tirer toutes les conséquences. En renonçant en catimini à sa nationalité belge et en entamant les démarches, qui doivent suivre le cycle normal, pour récupérer la nationalité congolaise, Samy Badibanga s’est livré au grand jour la fraude dont il est auteur, depuis les élections du 28 novembre 2006. Samy serait-il espion belge? Membre de la 7 ème colonne? C’est au PGR (procureur général de la république de s’occuper du dossier, comme il l’avait fait en son temps, pour le cas « Jacques Chalupa. »

Samy Badibanga entre les eaux

Nommé premier ministre selon l’accord du dialogue national de la cité de l’UA, qui octroyait ce poste à l’opposition signataire dudit accord, ses détracteurs avaient balancé sur le net les documents du moniteur belge attestant la nationalité belge à Samy. Le président du groupe parlementaire UDPS et alliés à l’Assemblée nationale est désormais entre les eaux. Nommé premier ministre depuis plusieurs jours, il n’a toujours pas procéder à la remise et reprise avec son prédécesseur pour aller occuper le palais de la primature sur l’avenue des 3Z. D’autre part, le puissant vent qui souffle depuis le siège de la CENCO risque de laisser des dégâts sur l’espoir que l’élu de Mont-Amba avait sur sa carrière à la tête de l’exécutif congolais.

Ci-dessous le document:

 

KN

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Congrès National de Petits Chanteurs lancé à Goma

RDC : La paix et la cohésion sociale au cœur du Congrès National de Petits Chanteurs lancé à Goma

Plusieurs centaines des jeunes venus de toutes les provinces de la République Démocratique du Congo …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire