Les lycéennes de Bolingani sensibilisées par l'Asbl DFSEC hier 8 mars à l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes

Sensibilisées aux droits des femmes : Des lycéennes de Bolingani appelées à se libérer du complexe féminin

L’ASBL Dynamique des Femmes pour la sensibilisation et l’Éveil de la femme congolaise (DFSEC) invite les femmes à ne pas utiliser leur féminité comme une faiblesse, mais pour impacter avec bravoure dans tous les domaines de la vie. C’est ce qu’a indiqué sa présidente, Grâce Ndaya à l’occasion d’une Conférence de presse organisée, ce lundi 8 mars dans les installations du Lycée Bolingani dans la commune de Kintambo.

Une banderole placée dans l’enceinte du Lycée Bolingani par les membres de la DFSEC

Une manière de mettre en avant-plan la gent féminine en cette journée des droits des femmes célébrée sous le thème: « Leadership féminin d’excellence, société égalitaire et numérique à l’ère de la Covid-19« .

Le Lycée Bolingani a connu une ambiance chaleureuse dans l’après-midi de ce lundi soit de 12h à 14h45. La journée des droits des femmes a été placée sous le signe de réflexion et de sensibilisation afin que les élèves de cet établissement des sœurs franciscaines croient en leur capacité de bouger les lignes dans la société actuelle aux côtés des hommes.

Les Bleu et Blanc de 6ème et 5ème secondaire (Latin-philo, Chimie-Biologie et pédagogie) ont rempli comme un œuf la grande salle de conférence de leur lycée. À l’entrée, des masques et des gels hydroalcooliques ont été offerts aux élèves pour respecter des gestes barrières contre la Covid-19.

«  Nous avons voulu passer un message fort à nos petites sœurs sur nos traits de féminité à savoir la gentillesse, la douceur, la beauté etc… Ces traits ne peuvent pas faire d’elles des êtres faibles, les empêcher à prendre place à la table des hommes. Bien au contraire, elles doivent les utiliser à bon escient, les mettre en avant pour imprimer leur marque dans l’avancement de la société, du monde« , a souligné Grâce Ndaya.

Le numéro 1 de cette ASBL, a évoqué le bien-fondé de commencer à sensibiliser les filles dans les écoles.

« Pour sensibiliser, il faut commencer par la base. Ainsi nous avons jeté notre dévolu d’abord sur les écoles. L’école est le prolongement de la société après la famille. Nous commençons par tout ce qui est élémentaire pour donner un élan à nos sœurs qui ont besoin des repères, avoir des modèles, icônes pour s’émanciper« , a conclu Grâce Ndaya.

À VAINCRE SANS PÉRIL, ON TRIOMPHE SANS GLOIRE

Pour sa part, Rachel Bilonda Kasonga de la 6ème Chimie-Biologie estime que le 8 mars est encore loin d’être une fête car la gent féminine est en plein combat pour recouvrer tous ses droits.

Elle fait sienne la citation de l’écrivain français Pierre Corneille pour passer en revue des obstacles à surmonter en vue de triompher dignement.

« Aujourd’hui, ce n’est pas vraiment une fête parce que nous sommes encore en pleine lutte pour les droits des femmes. Nous voulons que l’homme et la femme puissent être égaux sur tous les plans. Il y a toujours des barrières dans tous les domaines. Il faut avoir la détermination car À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire. Des obstacles sont là mais il faut se battre pour que nos rêves soient réalisés. J’encourage toutes les femmes. Nous devons encore persévérer« , a affirmé cette fille qui nourrit les ambitions d’être à la fois radiologue et actrice de cinéma.

De magnifiques poèmes mettant en exergue les valeurs et les qualités de la femme, partenaire de l’homme, ont été réclamés.

Plusieurs invitées ayant émergé dans leur domaine sont intervenues pour booster les filles à faire partie de l’élite dans la société.

Parmi ces femmes, il y a Rachel Kitsita, DG du média en ligne « Actu 30 », Rita Bitota, Coordinatrice TV de Digital Congo, Grâce Ngokwey de Schoolap.

C’est depuis le 8 mars 1977 que l’ONU a institué la Journée internationale des droits des femmes. Le thème international retenu cette année est : « Leadership féminin : pour un futur égalitaire dans le monde de la Covid-19« .

Gloire BATOMENE

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

caf online

CAF-C2 : Mazembe affrontera Marumo Gallants, Maniema Union croisera Pyramids, DCMP à l’assaut de la Gendarmerie nationale

Les clubs congolais sont fixés sur leurs adversaires pour le prochain tour de cadrage de …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire