Stephan Bwansa photo news -

Stephen Bwansa : « Le Chef de l’Etat a répondu de manière satisfaisante au problème de politique électorale »

Il a réagi à chaud au discours du Président Kabila, devant les deux chambres de Parlement réunies en congrès, jeudi 19 juillet 2018. Stephen Bwansa, Secrétaire Exécutif du PPRD/Chine estime que l’opposition congolaise ne devrait pas déformer les propos du père de la nation, qui a toujours rassuré aux peuple et partenaires traditionnels que la Constitution serait respecté sans scrupule.
Dans les lignes qui suivent, l’intégralité de l’interview qu’il a accordée à votre site d’information :

Comment réagissez-vous au discours du Président de la République devant les deux chambres de Parlement réunies en congrès ?

Stephen Bwansa : d’entrée de jeu, laissez-moi d’abord adresser mes remerciements à votre groupe de presse ainsi qu’aux lecteurs en particulier et de la presse congolaise en général.
Pour moi, le discours du chef de l’état a bel et bien répondu d’une manière satisfaisante, claire et nette au problème politique électoral, constitutionnel de souveraineté, du développement et sécuritaire que traverse présentement notre pays. Cela, tout en traçant une ligne de conduite basée sur des programmes de développement ministériel et sectorielle que le Gouvernement applique pour résoudre d’abord les défis sociaux qui ont toujours rongé la république dès le premier jour de notre indépendance.
Sauf qu’il est de mon devoir d’aviser le peuple sur le fait que certains opposants politiques vont devoir monter au créneau avec des discours politiques rouges en déformant à leur guise les propos patriotique du père de la nation.

Que diriez-vous de ceux qui pensent que Kabila a manqué l’occasion de sortir grand à travers ce message à la nation ?

Stephen Bwansa : je comprends qu’il s’agit de la problématique du troisième mandat. Sur cette question, je sais que la presse nationale et internationale connaissez la position respectueuse du chef de l’état devant les deux chambres réunies en congrès. Il est une fois de plus revenu sur la même chose en disant au peuple congolais et à nos partenaires traditionnels qu’il n’est pas là pour changer la constitution mais plutôt la respecter.
Et en a profité pour demander à nos amis de l’opposition politique de faire un effort pour respecter cette constitution.

Au sujet des élections, pourquoi, à votre avis, Kabila n’a rien dit concernant la décrispation politique? Est-ce pour lui une façon d’épouser les propos du Ministre de la Justice ?

Stephen Bwansa : il a tout dit. Et il revient maintenant à chaque commission et institution de travailler sur le dossier de décrispation conformément aux lois qui régissent la république pour préserver la sécurité publique.
Ecoutez ! Le chef de l’état a dans ce discours sur l’état de la nation, démontrer une fois de plus son amour pour le Congo et nous invite femmes et hommes, toutes tendances confondues d’avoir en premier l’amour de la nation, qui signifie travailler pour le développement vert de la nation.
Le contraire de ce discours m’aurait franchement étonné, puisque aujourd’hui, plus de 15 ans jour pour jour, ces compatriotes-là n’ont jamais eu la courtoisie politique comme dans d’autres nations occidentales de féliciter même dans une émission télévisée les bienfaits de leurs adversaires politiques. Ils vont peut-être comme d’habitude, nous demander de dégager en violation de la constitution que nous chérissons tous.

Parlons justement du développement. Comment expliquer que le Président Kabila n’ait rien dit au sujet du parc agroalimentaire de Bukangalonzo, alors que ce projet inauguré par lui a valu des milliards à la RDC ?

Stephen Bwansa : Comment Peut-il s s’exprimer sur l’un des projets qui lui est prioritaire pour la nation si le travail technique et financier qui relève de la compétence d’une autre institution n’est pas encore clôturé puis envoyé à sons cabinet pour examen ?
Toute fois, je vous renvoie au discours du chef de l’état sur la situation économique du pays où nous avons pensé qu’il existe certaines personnalités politique de l’opposition qui ne sont là que pour dénoncer ce qui n’est pas fait ou déformer les réalités de ce qui est déjà fait.

Propos recueillis par JA

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Congrès National de Petits Chanteurs lancé à Goma

RDC : La paix et la cohésion sociale au cœur du Congrès National de Petits Chanteurs lancé à Goma

Plusieurs centaines des jeunes venus de toutes les provinces de la République Démocratique du Congo …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire