Président caf ahmad

Suspendu 5 ans par la FIFA : Ahmad Ahmad hors-jeu pour briguer un deuxième mandat à la CAF

Le président de la Confédération africaine de football (Caf), Ahmad Ahmad est suspendu pour cinq ans par la Fédération internationale de football association (FIFA) de toute activité liée au football (administrative et sportive), ce lundi 23 novembre. Par conséquent, le malgache ne briguera pas un deuxième mandat à la tête de l’instance sportive en mars 2021. Il devra aussi s’acquitter d’une amende s’élevant à 200. 000 francs suisses, l’équivalent de 185.000 euros.

On lui reproche d’avoir enfreint son devoir de loyauté, l’acceptation et distribution de cadeaux ou autres avantages, l’abus de pouvoir et détournement de fonds entre 2017 et 2019.

La chambre de jugement de la Commission d’Éthique indépendante de la FIFA a tapé du poing sur la table. Une lourde peine collée au numéro un du football africain.

CONSTANT OMARI PROLONGE SON INTÉRIM

Constant Omari

Des problèmes relatifs à la gouvernance de la CAF notamment l’organisation et le financement d’un pèlerinage à la Mecque (Oumra), les accointances avec l’entreprise d’équipement sportif Tactical Steel pour ne citer que ceux-ci rompant ainsi le contrat avec Puma.

Nommé président de la CAF il y a peu pour assurer l’intérim d’ Ahmad Ahmad testé positif au coronavirus, le Congolais, Constant Omari va donc voir prolongé son intérim pour mener à bon port les élections à la présidence de l’institution.

Quatre candidats se sont rangés en ordre utile de bataille pour succéder à ce dirigeant qui totalisera ses 61 ans le 30 décembre.

Il s’agit du magnat sud-africain Patrice Motsepe (président de Mamelodi Sundowns), de l’Ivoirien Jacques Anouma, du Mauritanien Ahmed Yahya, et du Sénégalais Augustin Senghor.

Ahmad Ahmad a été élu président de la CAF, de facto Vice-président de la FIFA, le 17 mars 2017 mettant ainsi fin contre toute attente au règne du vieux routier camerounais Issa Ayatou depuis 1988 soit quasi vingt ans.

Gloire BATOMENE

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Ngoy Mulunda

RDC : Le Rassemblement des députés katangais exige la libération sans condition du pasteur Daniel Ngoy Mulunda

Le Rassemblement des députés katangais ( RDK) dénonce l’enlèvement du pasteur Daniel Ngoy Mulunda et …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire