mercredi, 13 novembre 2019
Home / A La Une / 59 ans d’indépendance de la RDC :  « Debout peuple congolais pour détruire le néo colonialisme », interpelle le SG du PCCO  
Sylvere Boswa
Sylvere Boswa, Le Secrétaire général du Parti Communiste Congolais (PCC)

59 ans d’indépendance de la RDC :  « Debout peuple congolais pour détruire le néo colonialisme », interpelle le SG du PCCO  

« Les fondements d’une nation indépendante ont disparus» a déclaré Sylvère Bonswa, Secrétaire Général du Parti Communiste Congolais (PCCO) dans une réflexion, où il s’indigne de la misère dans laquelle vit le peuple 59 ans après l’accession du pays à l’indépendance. Il déplore que  le principe de la loi de force soit appliqué contre la force de la loi. Aussi, toujours est-il que la faillite de l’Etat est visible avec la corruption, le tribalisme, le népotisme, le régionalisme, le détournement et l’opportunisme.  Il signale que l’article 64 de la constitution accorde le droit de manifester contre un bloc des individus qui veulent confisquer nos droits de manière illégale et illégitime. De ce fait, un appel est lancé aux héritiers légitimes de la lutte de Lumumba,  et consorts, de se lever pour protéger cette indépendance pour la conquête du bien être de notre peuple.

Ci-dessous l’intégralité de sa réflexion :

59 An de l’indépendance où sommes-nous ?  Le néo colonialisme. La colonisation de notre peuple par ses fils  indigne au détriment des occidentaux, des usa et leurs familles. Une indépendance politique  conquise par la haute lutte pour aboutir à l’indépendance économique afin de mettre fin à la misère de notre peuple, la lutte de lutte et consort devient une source d’enrichissement scandaleuse pour un bloc des arrivistes bourgeois.  Avec le néo colonialisme, les pionniers de notre indépendance et notre peuple sont trahis par nos propres frères congolais au pouvoir pour le pouvoir. Un pion des impérialistes au sommet des institutions est un grand danger pour le pays et le bonheur du peuple devient hypothétique.  L’indépendance cadeau n’existe pas, peuple congolais, debout et en marche pour la reconquête de notre indépendance et la souveraineté nationale. Le pays est indépendant, personne n’a le droit de coloniser encore ce pays pour ses intérêts.  Tout le monde veut être président de la République, ministre, député, sénateur ou mandataire sans ligne politique ou programme sérieux. On veut accéder au pouvoir par des moyens malhonnête, la corruption. Une nouvelle idéologie des capitalistes sauvage au Congo de Lumumba.  La corruption plonge actuellement le pays dans le gouffre. Avec la corruption comme système politique d’accession au pouvoir, nos institutions n’ont aucune légitimité… soyons sérieux, il n’y avait pas élections au Congo mais une association des combinard ayant ternie l’image de marque de notre pays et de notre indépendance. La faillite de l’État est visible avec la corruption, le tribalisme, le népotisme, le régionalisme, le détournement et l’opportunisme. Les fondements d’une nation indépendante ont disparus. Aucun respect pour nos lois pour nos dirigeants. Le principe de la loi de force est appliqué contre la force de la loi. Le monnayage des fonctions, des côtes dans nos universités, l’immortalité partout, le culte de personnalité, l’avidité, le favoritisme sont là des nouvelles méthodes de la gestion de l’État. Le pays va mal, les arrivistes bourgeois cherchent à prendre tout un peuple en otage, une nouvelle lutte contre ces gens est la clé du salut pour notre cher et beau pays. Le souverain primaire doit reprendre son pouvoir. Il faut revendiquer nos droits sans peur ni honte, personne ne le fera à notre place. L’article 64 de notre constitution nous accorde le droit de manifester contre un bloc des individus qui veulent confisquer nos droits de manière illégale et illégitime. Personne n’est maître absolu de ce grand pays. Il n’y aura pas un second Mobutu au Congo de Lumumba. Le pays est un patrimoine commun, debout peuple congolais pour défendre nos droits, la misère n’est pas notre nature, le pays est riche et il faudra une justice sociale pour vivre en paix dans ce pays. Ceux qui viennent au pouvoir pour s’enrichir et laisser notre peuple dans la misère, se trompent de train et de wagons. La RDC n’est pas un pays des inconscients, elle n’est plus un pays des humoristes de mauvais goût.  Le pays est un patrimoine commun. Il n’est pas juste de voir notre peuple Assis sur les richesses et la misère partout dans les familles congolaises à cause des inconscients partout dans l’appareil de l’État. Ne jamais trahir, ce Credo de M’zee Laurent Désiré Kabila, héros national doit guider celui qui veut rester chef dans nos institutions. Le peuple d’abord slogan cher au docteur Étienne Tshisekedi doit servir de leçon à tout individu qui veut devenir ministre dans le pays de Lumumba. Le peuple d’abord doit servir toujours le peuple et non se servir mais la logique aujourd’hui est que des individus viennent au pouvoir pour se servir au lieu de servir. Débout peuple congolais pour défendre votre indépendance personne ne le fera à notre place. Debout peuple congolais pour détruire le néo colonialisme. Avec nos richesses et vu la misère partout, les autres nations du monde nous regardent avec mépris et dédain. La RDC n’est pas un pays des inconscients, jamais de servitude. Le peuple a été trahi par les élections de monsieur Nangaa. Il faut une réconciliation nationale pour éteindre le feu. La paix est fragile, quand même les décisions de la justice sont l’objet de négociation, que faut-il attendre d’un tel pays? Nous devons transformer ce pays mais avec des hommes honnête. Honnêtement le pays va mal, il ne faut pas que le chef de l’état actuel écoute les vendeurs des illusions qui pensent que la RDC est leur boutique. Il faut des hommes honnêtes au sein de nos institutions car actuellement il existe des malhonnêtes partout dans nos institutions. Attention, une indépendance qui ne s’occupe pas du bien-être de la population n’est pas une indépendance, d’où il y a urgence et nécessite de reconquérir notre indépendance pour une justice sociale, une lutte permanente des revendications des droits de notre population. Il faut lutter contre le néo colonialisme et le pro impérialiste qui veut s’enrichir de manière scandaleuse avec ses maîtres et familles contre le bonheur de notre peuple. Nous, héritiers légitime de la lutte de Lumumba,  et consort, levons-nous pour protéger notre indépendance pour la conquête du bien être de notre peuple. Vive Emery Patrice Lumumba, il était grand. Honneur aux pionniers de notre indépendance, gloire au peuple qui n’accepte pas la domination impérialiste. La patrie ou la mort, nous vaincrons !

Boswa Isekombe sylvere, le lion au cœur rouge.

Essayer encore

Irène-Esambo

RDC : Vivement des infrastructures adéquates pour l’intégration de la personne vivant avec handicap

C’est le combat de la Ministre Déléguée en charge de la personne vivant avec handicap …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire