Polica Nationale Congolaise

Bandalungwa/Décès du juge Yanyi : La police use des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants

La Police nationale congolaise (PNC) a recouru aux gaz lacrymogènes pour disperser ce mercredi 27 mai des jeunes qui manifestaient aux alentours de la résidence du désormais feu Raphaël Yanyi Ovungu, qui était juge président dans le procès des 100 jours avec en toile de fond Vital Kamerhe et consorts à la prison de Makala.

La nouvelle de la disparition du juge Raphaël Yanyi est tombée comme un coupert dans les oreilles de la population. Un cauchemar pour beaucoup face à cette réalité.

A Bandalungwa, commune de résidence de l’illustre disparu il y a eu quelques échauffourées suite à ce décès. Des barricades ont été installées et des pneus brûlés.

« La Police a utilisé des gaz lacrymogènes pour disperser des jeunes aux alentours de la résidence. Ils ont mis des barricades pour perturber la circulation. D’où notre intervention pour rétablir l’ordre » a indiqué des sources policières.

Le juge Raphaël Yanyi a tiré sa révérence cette nuit à 02h au Centre Nganda dans la commune de la Kintambo. A en croire le Commissaire provincial de la Police ville de Kinshasa le général Sylvano Kasongo, cette mort est due à un malaise. D’autres sources indiquent une mort mystérieuse, un assassinat.

La 3ème audience de ce procès interviendra le mercredi 03 juin prochain où des témoins comparaîtront entre autres Hamida Shatur et Soraya Mpiana respectivement l’épouse et la belle fille de Vital Kamerhe.

Gloire BATOMENE

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire