Moise Mbiye et Eliane Befano

« Bafenogayte » : Mbiye, l’ange déchu ?

L’affaire ne cesse de défrayer la chronique. Chaque jour qui passe a son épisode. Moïse Mbiye est traduit en justice par sa concubine pour abus sexuel, avortement et menace de mort: Véritable sacrilège, sinon scandale dont serait coupable (ou victime) le Pasteur. Depuis deux semaines, Moïse Mbiye est devenu cet « Ange déchu » que les internautes et autres détracteurs sapent à leur guise, au point de nuire gravement à la réputation du pasteur et détruire l’image qu’il est censé inspirer auprès de ses fidèles.

En tout cas, devant la presse ce mercredi 29 janvier, Me Jimmy Ngalasi, fils de son père (Pasteur Ngalasi) et avocat de la plaignante, Eliane Befano, sa cliente portait bel et bien une grossesse dont Moïse Mbiye était l’auteur mais avait « accepté d’avorter pour sauver l’image du Pasteur vis-à-vis de l’opinion publique », a-t-il déclaré avant d’inviter la justice de faire son travail.

Ce qui semble étonner dans cette affaire est que les pasteurs des églises de réveil n’ont, jusqu’ici, apporté aucun soutien à leur collègue, ni condamner les images obscènes qui circulent à son sujet. Au contraire, certains, comme les juifs devant Pilate, exigent qu’il soit crucifié sur la croix.

Coupable ou non, Moise Mbiye ne serait-il pas un peu victime de son succès? Pas impossible. Même s’il conviendrait de faire la part de choses, le fait que le fils d’un autre Pasteur soit l’avocat conseil de la plaignante en dit beaucoup.

PM

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Consultations politiques:Le Cafco sous la houlette de sa Coordinatrice, Grâce Lula reçut par la Première ministre, Judith Suminwa Tuluka

Gouvernement/Le cadre permanent de concertation de la femme congolaise: « Nous serons les béquilles sur lesquelles la Première ministre va se reposer »

Le Cadre permanent de concertation de la femme congolaise (Cafco) a pris la ferme résolution …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire