mercredi, 13 novembre 2019
Home / A La Une / [Bourse Ghislaine Dupont et Claude Verlon] RDC : Myriam Iragi et Vital Mugisho remportent la 6ème édition
La Bourse Ghislaine Dupont-Claude Verlon 2019 décernée à deux Congolais
De gauche à droite: Marie-Christine Saragosse, présidente de France Médias Monde, les lauréats Myriam Iragi Maroy et Vital Mugisho, et Cécile Mégie, directrice de RFI, lors de la remise de la Bourse Ghislaine Dupont et Claude Verlon, le 2 novembre 2019. © RFI

[Bourse Ghislaine Dupont et Claude Verlon] RDC : Myriam Iragi et Vital Mugisho remportent la 6ème édition

Après deux semaines de formation à la Radiotélévision Nationale Congolaise (RTNC), la sixième édition de la bourse RFI Ghislaine Dupont et Claude Verlon a donné ses couleurs. Myriam Iragi de la radio Top Congo de Kinshasa et Vital Mugisho de la Radio Star de Bukavu, ont remporté le prix en RDC.

La cérémonie de remise de brevet s’est déroulée samedi 2 novembre à Kinshasa devant plusieurs personnalités notamment des corps diplomatiques, le Ministre congolais des médias ainsi que les responsables des associations des droits des journalistes.

A la suite de la remise des prix, Marie-Christine Saragosse, PDG de France-Monde Média (FMM) trouve qu’il y a eu évolution dans le paysage mondial médiatique parce que le numérique est partout. De plus en plus les réseaux sociaux véhiculent des fausses informations, mais c’est symboliquement très important qu’une génération qui a déontologie, vérifie les faits et donne tous les points de vue pour rester indépendant. « C’est des valeurs très importantes et on a besoin d’un journaliste professionnel d’autant plus que cette année, le flambeau passe aux congolais », relève-t-elle.

A Kinshasa en particulier, l’équipe a ressenti l’émotion puisque pour Ghislaine Dupont qui avait une passion pour la RDC où elle était mieux avec beaucoup d’associations de femmes, et s’est beaucoup engagé pour l’égalité des femmes, s’est engagé pour ses confrères journalistes. Quand elle parlait du Congo c’était sa vie. Pour elle, venir à Kinshasa, peut donner  une bourse qui porte son nom, a beaucoup de sens.

Satisfecit des lauréats

Myriam Iragi de Top Congo, une radio émettant à Kinshasa a remporté la bourse journaliste. Émue, elle s’est dit avoir plusieurs sentiments, d’abord de joie et celui de porter une grande responsabilité de par tout ce qu’ont été Ghislaine Dupont et Claude Verlon. « Etre lauréate d’un prix qui porte leur nom est une grande responsabilité puisque le travail qu’ils ont fait  pour suivre ce que nous faisons dans ce pays n’est pas facile », reconnait-elle.  et de poursuivre : « je suis très contente, très touchée, parce que je sais que les deux semaines de formation, on a été avec des collègues et amis dont je connais potentiel et tous l’ont mérité ».

Cependant, le thème fille-mère qu’a abordé son reportage fait partie de ma propre vie. L’idée était de parler des filles-mères et surtout de l’aspect lié à l’intolérance des parents à Kinshasa en particulier et en RDC en général. Etant passé par-là, elle a eu la chance d’avoir des parents tolérants qui l’ont accompagné pendant cette période difficile.  « Ils m’ont aidé à aller de l’avant, et voilà aujourd’hui je me retrouve avec une bourse », se réjouit-elle bien qu’il y a beaucoup de filles qui n’ont pas connu le même sort. Myriam Iragi souhaite devenir le porte-voix de toutes ces filles, parler de ce qu’elles ont vécu et dire à tous les parents qui ne sont pas tolérants de voir l’avenir. « Il est possible de faire le bien », conclut-elle.

Vital Mugisho de la Radio Star de Bukavu dans le Sud-Kivu qui a reçu « la bourse technicien », s’est réjoui  en ces termes : « Je ne peux pas me dire meilleurs des candidats,  c’est le jury qui a fait de moi lauréat. Je ne peux pas dire que mes collègues ont démérités ».  Il  remercie la Radio France Internationale (RFI) pour ce prix qui lui permet d’ajuster l’expérience dans son parcours journalistique. Il estime que la formation suivie deux semaines à Kinshasa et celle qui interviendra en France sera très important en vue d’approfondir les connaissances pour l’intérêt de tous nos auditeurs.

Quid du jury ? 

Le jury de cette sixième édition était présidé par Cécile Mégie, Directrice de RFI, et composé  de Denis Chastel, Responsable productions mobiles RFI, Vincent Hugeux, représentant de l’Ecole de journalisme de Sciences Po, Léonard Mulamba, journaliste en poste à la MONUSCO et ancien rédacteur en chef de Radio Okapi, Kamenda Wa Kamenda Muzembe, correspondant de RFI en RDC, Olivier Porcherot, Responsable de l’Unité Management et Conception des Contenus Audiovisuels et Multimédia de l’INA et d’Yves Rocle, adjoint à la Directrice de RFI chargé des langues africaines. Les deux formatrices ayant animé le stage à Kinshasa, Muriel Pomponne (Rédactrice en chef, coordinatrice éditoriale des langues étrangères, RFI) et Rachel Locatelli (Responsable formation interne radio RFI), ont également assisté aux séances de délibération.

Il faut noter que chaque année, la Bourse se tient dans un pays d’Afrique francophone. Le pays choisi pour l’édition 2020 sera communiqué prochainement. Les reportages des lauréats seront diffusés sur les antennes de RFI  et mis en ligne sur www.rfi.fr 

Judith Asina

Essayer encore

Irène-Esambo

RDC : Vivement des infrastructures adéquates pour l’intégration de la personne vivant avec handicap

C’est le combat de la Ministre Déléguée en charge de la personne vivant avec handicap …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire