Home / A La Une / CAF-C1 : Mputu,un trésor pour la remontada; Malango, un mentor pour la retirada
Mputu et Malango
Mputu Trésor, l'un des clés pour la remontada côté Mazembe. Ben Malango et Raja à d'assaut de Mazembe pour une éventuelle qualification pour les demi-finales/Montage Photo : Matininfos.NET

CAF-C1 : Mputu,un trésor pour la remontada; Malango, un mentor pour la retirada

Le match retour des quarts de finale entre le Tout-Puissant Mazembe de Lubumbashi et le Raja Club Athletic de Casablanca, ce samedi 07 mars dans le jardin de Kamalondo annonce des étincelles dans l’air. La tension, la pression seront au rendez-vous sur le terrain tout comme en dehors. Mputu Mabi Trésor sera l’un des atouts de cette classique pour les Corbeaux en quête d’une remontada. En revanche le revenant Ben Malango s’érige en candidat pour arracher une qualification devant son ancien club.

Mazembe-Raja, c’est le top des tops des quarts de finale retour de la Ligue des Champions africaine ce week-end. Un match dans un match pour les 22 acteurs, les supporters dans les gradins et tribunes, la délégation de Raja Club avec l’enfant rebelle Ben Malango,l’épicentre du problème.

Les poulains du coach Pamphile Mihayo sont très motivés pour relever le défi après le 2-0 du match aller il y a une semaine. Tout Lubumbashi est en ébullition pour accompagner leur équipe à l’exploit. D’ailleurs à l’appel du président Moïse Katumbi, les supporters ont accueilli chaleureusement leurs joueurs le dimanche 1er mars dernier en dépit du cauchemar de Casablanca.

Suspendu financièrement à en croire le manager général du TP Mazembe Frédéric Kitengie, le milieu offensif Trésor Mputu est de retour et si le staff technique le trouve apte, il sera retenu pour jouer l’acte 2 des quarts de finale de la C1. Un Mputu qui se bonifie comme le vin au fil des années peut être la clé de la réussite côté mazembien.

ÉVITER D’ENCAISSER LE MOINDRE BUT

Depuis le début de la saison dans la plus prestigieuse et lucrative compétition interclubs de la Caf, avec le dossard numéro 8 sur le terrain, le quintuple vainqueur de l’épreuve n’a pas encore perdu le moindre match.
Sa très bonne lecture de jeu, son talent pur, son éclat de génie, ses passes sont souvent importantissimes pour déjouer le système de jeu mis en place par le staff technique de l’équipe adverse.

A ses côtés la pépite Jackson Muleka qui était muet contre les Rajouis pourrait faire la différence. Le joueur formé à l’Ecofoot Katumbi est actuellement le meilleur buteur de la C1.
Hormis on peut citer également l’ailier Isaac Tshibangu et le jocker Patou Kabangu qui à défaut de marquer distille des passes décisives à ses coéquipiers.

Le mental, la concentration entreront en compte pour ce match qui se jouera sur de petits détails. Le portier Ivoirien Sylvain Gbohouo auteur d’une bourde lors de l’acte 1 doit se surpasser dans cette rencontre où l’adrénaline ne fera que monter. La ligne défensive doit éviter de jouer avec le feu et la prudence est de mise. Les médiateurs doivent jouer leur rôle pour créer plus de solution en lieu et place de les créer.

La délégation des Marocains est arrivée dans la soirée du jeudi 05 mars. Les Aigles de Casablanca forts de leur deux buts voudriont coûte que coûte avoir la marge de manoeuvre en vue de se qualifier pour les demi-finales.

Un seul but du tout premier champion de la Ligue des Champions nouvelle formule en 1997 obligera Mazembe à inscrire quatre buts pour composter son ticket des demi-finales.

RAJA CONDAMNÉ MAIS MALANGO PRESTERA CHEZ LES AIGLES

C’est la reconnaissance du contrat et la condamnation du Raja et du joueur pour avoir violé (i) pour le joueur son contrat et (ii) pour le Raja les règlements de la FIFA. La FIFA reconnaît l’existence du contrat de Mazembe et donc, l’attitude scandaleuse du joueur et du Raja. Fini ce cirque de mauvais goût et le TPM se réserve le droit d’accepter ou non les montants de condamnation infligés à Malango et au Raja”, a écrit, le directeur sportif Frédéric Kitengie sur son compte Twitter.

L »organe faîtier du football mondial avait octroyé de façon provisoire, au mois de septembre 2019, le droit d’obtenir le certificat de transfert international (CIT) de Ben Malango et avait demandé de l’inscrire officiellement sur les registres du club. Toutefois Malango sera dans le rang de la formation du Royaume chérifien, ce qui est de bon augure pour les dirigeants de son nouveau club.

PRÈS DE 300.000 USD A DEBOURSER, VICTOIRE FINANCIÈRE POUR LES CORBEAUX

La Fédération internationale de football association ( Fifa) a rendu ce jeudi 05 mars dans la matinée son verdict dans le litige opposant Mazembe à son ancien joueur, Ben Malango, désormais sociétaire du Raja Casablanca.

L’attaquant s’en est plutôt bien tiré en étant condamné à verser 296. 996 dollars américains dans les 45 jours à titre compensatoire (le Raja paiera cette amende) tout en évitant la suspension.

De son côté, l’agent du Congolais, Faustino Mukandila, crie à l’injustice. Contacté par le média Le360 , l’intermédiaire affirme que son poulain était bel et bien libre au moment de s’engager avec le Raja et il accuse le club congolais d’avoir transmis un contrat « falsifié» à la FIFA.

L’instance aurait donc, selon lui, rendu son jugement en se basant sur de faux documents.
En attendant de savoir si le Raja saisit le Tribunal arbitral de Sport ( TAS) à Lausanne en Suisse, pas sûr que ces déclarations soient le meilleur moyen de calmer le jeu à quelques heures du match.

Gloire BATOMENE

Essayer encore

Coronavirus Lab

RDC/Covid-19 : 6 nouveaux cas confirmés, 154 cas au total dont 18 décès

Le nombre d’infections dues au COVID-19 continue d’augmenter en République démocratique du Congo.  Le Secrétariat …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire