Evêques de la cenco rdc

CNSA : Olengankoy désapprouvé par la CENCO et Congo en Marche

Boudé de partout, Joseph Olengankoy ne fait pas l’unanimité. Sur la liste de ceux qui contestent la désignation de Joseph Olengankoy à la présidence du Conseil National de suivi de l’Accord (CNSA), s’est ajouté la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) et Congo en Marche.

La CENCO désapprouve le processus de désignation du président du Conseil national de suivi de l’accord et du processus électoral (CNSA). Selon son secrétaire général, l’Abbé Donatien N’Shole, la structure qui a conduit à cette désignation n’est pas le fruit d’un large consensus.

«Cette structure n’est pas acceptée par l’ensemble de concitoyens. Il serait difficile de régler par exemple la question de la date des élections, si elle doit être appréciée unanimement par le gouvernement, la CENI et le CNSA», affirme l’Abbé Nshole.

Le problème de la crise congolaise, notamment la date des élections, n’est pas encore résolu

«Nous observons seulement que même la partie de négociateurs qui était là n’a pas trouvé de compromis sur cette désignation. Ce qui ne fait que compliquer l’équation. Chaque jour qui passe donne raison aux évêques», fait remarquer l’Abbé Donatien Nshole.

On tourne en rond sur la question de la crise de la RDC

« C’est triste de le dire, mais on tourne en rond apparemment. La structure même de l’arrangement particulier et qui a amené à ce CNSA a été décriée par les évêques en son temps», regrette le secrétaire général de la CENCO.

« Congo en marche » boude Olenghankoy

Pour sa part, la plate-forme «Congo en Marche» rejette la désignation de Joseph Olengankoy à la présidence du CNSA. Elle qualifie ce choix «d’insulte au peuple congolais».

Dans sa déclaration faite lundi 24 juillet 2017 à Kinshasa devant la presse, le coordonnateur national de cette plate-forme, Médard Kankolongo, témoigne que le choix porté sur Joseph Olengankoy est une volonté manifeste de la Majorité présidentielle (MP) de ne pas amener le pays aux élections.

Médard Kankolongo plaide à cet effet pour la publication du calendrier électoral d’ici fin juillet 2017 et l’organisation des élections avant la fin de cette année.

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Rivière N'djili à Kinshasa

RDC : Drame sur la rivière Ndjili à Kinshasa

Une cérémonie de baptême aurait mal tourné ce dimanche dans la rivière N’djili emportant ainsi …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire