lundi, 20 janvier 2020
Home / International / Déclaration du Conseiller du MAE de la RPDC
Drapeau Corée du Nord

Déclaration du Conseiller du MAE de la RPDC

KIM Kye Gwan, Conseiller du Ministère des Affaires Etrangères (MAE) de la République Populaire Démocratique de Corée (RPDC) a fait une déclaration le 11 janvier.

Dès le début du Nouvel An, les Autorités sud-coréennes s’affairent à transmettre les salutations du Président américain adressées à notre Président du Comité des Affaires d’Etat (CAE) de la RPDC à l’occasion de l’anniversaire de naissance du Dernier.

Elles nous l’ont informé comme avis d’une très grande urgence, en disant que le Président américain, lors de sa rencontre avec une personne concernée de la Maison-Bleue (Présidence sud-coréenne) en visite à Washington, l’a prié de transmettre ses vœux sans faute à notre Président du CAE. Mais, il nous semble qu’elles sont encore ignorantes du fait qu’entre les deux Dirigeants il existe une ligne de communication tout particulière à part.

Ces félicitations d’anniversaire qu’elles nous ont averties comme la notification la plus urgente, haletantes d’émotions, nous les avons déjà reçues par la Lettre personnelle du Président américain.

Etablir les relations d’amitié entre les Dirigeants, c’est normal dans la diplomatie entre Etats. Pourtant la Corée du Sud ose fourrer son nez dans les relations d’amitié entre KIM JONG UN, Président du CAE, et le Président TRUMP. C’est une chose de trop ambitieux pour elle.

Comme tout le monde le sait, les relations d’amitié entre notre Président du CAE et le Président TRUMP sont bonnes.

Toutefois, si l’on espère, sur la base de ces relations, que nous revenions au dialogue avec les Etats-Unis, ou se creuse la tête pour nous pousser à une telle circonstance, c’est faire des bêtises.

En faisant dialogue avec les Etats-Unis, nous sommes dupés pendant plus d’une année et demie et avons perdu autant de temps.

Même si KIM JONG UN, Président du CAE, avait personnellement de bons sentiments envers le Président TRUMP, ces sentiments devraient être «individuels». Notre Président du CAE, en tant que représentant de notre Etat et des intérêts du Pays, ne discutera pas des affaires de l’Etat, sur la base de tels sentiments privés.

Ce qui est évident, c’est que le gaspillage de temps n’aura jamais lieu à l’avenir comme nous étions dupés par les Etats-Unis dans le passé.

Nous n’avons pas besoin de reprendre des pourparlers dont nos partenaires nous imposent leurs exigences unilatérales, ni aucune intention d’échanger une chose contre l’autre sur la table de négociations comme le faisaient des marchands.

Pour reprendre le dialogue RPDC-USA, ce serait possible si les Etats-Unis acceptent entièrement les exigences avancées par nous. Mais ceux-là ne sont pas prêts à le faire, ni n’ont pas de volonté de le faire.

Nous savons bien notre chemin et le poursuivrons.

Les Autorités sud-coréennes ont intérêt à se garder au lieu de se mêler des affaires d’autrui.

Essayer encore

Drapeau Corée du Nord

L’orientation de la percée de front de KIM JONG UN

KIM JONG UN, Président du Parti du Travail de Corée (PTC), a déclaré le commencement …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire