ENA

ENA : Les anciens élèves de l’école nationale d’administration abandonnés après formation.

Les élèves de la deuxième promotion de l’école nationale d’administration, promotion baptisée Mzee Laurent Désiré Kabila, sont plongés dans la misère. Ils ne sont pas pris en charge depuis la fin de leur formation en juillet dernier. Bien qu’affectés dans différentes administrations, ces jeunes fonctionnaires sensés apporté un nouveau souffle au sein de l’administration sont abandonnés à eux-mêmes. Les administrations d’affection ne leur octroient aucune prime, alors qu’ils ne sont pas encore mécanisés. D’où la nécessité de trouver une solution. Sous le sceau de l’anonymat, un groupe a dit à « matininfos.net » que le gouvernement avait affecté un fonds pour prendre en charge ces élèves, dès septembre. De l’argent logé au compte de l’école nationale d’administration pour payer ces anciens énarques existe, nous ont-ils appris, selon ce que leur a rapporté le directeur général adjoint de l’ENA. Mais chose étonnante, les gestionnaires de l’ENA multiplient des explications sans affecter l’argent aux destinataires.

ena_1 ena_2

Risque d’échec programmé de la réforme

A quoi sert la réforme en cours, si on ne sait assurer une prise en charge conséquente et respectable des jeunes fonctionnaires sensés apporter le vent de l’excellence? Ce cas n’est pas le seul. Les « jeunes professionnels », « JPO », les « JPF » et les énarques de la première promotion, soit près de 550 jeunes fonctionnaires formés à l’excellence, après un processus de recrutement le plus rigoureux, continuent de quémander la prime de performance. Ils doivent à chaque fin du mois multiplier des vas et viens vers les autorités pour recevoir ce qu’il faut pour subvenir à leur besoin. Rappelons que pour la plupart, il s’agit des jeunes qui, après le cursus universitaires travaillaient dans plusieurs banques de la place, entreprises télécom, certains étaient en formation à l’étranger. Mais ils ont dû démissionner suite à un appel du devoir pour participer à un concours musclé, suivi d’une formation qui de haut niveau en moyenne de plus de 6 mois. Maintenant qu’ils sont affectés dans différentes administrations, le gouvernement doit se préoccuper de cet îlot d’excellence qui a pour objectif apporté du souffle nouveau au sein de l’administration qui en a grand besoin.

KN

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Dr Denis Mukwege

Denis Mukwege à la tête de la RDC : est-ce le moment pour le Prix Nobel de s’engager ?

Un appel à candidature a été lancé à l’intention du docteur Denis Mukwege par un …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire