André Atundu MP

Fin des consultations de la CENCO, la MP prend acte de l’échec

Le début des consultations de la CENCO (conférence épiscopale nationale du congo) pour désamorcer la crise politique avait installé un climat d’espoir dans la société congolaise. Certains acteurs politiques et une frange de la population avait retenu son souffle, en attendant voir la fumée blanche sortir à la fin de ces consultations. Mais, plus de dix jours après, crainte et doute qui s’installent. La CENCO a livré les résultats de ses consultations sans véritablement dire si elle a échoué ou réussi. Dans sa conclusion, tout en prenant la population congolaise et la communauté internationale à témoin, en « appelle-t-elle à la responsabilité et à la bonne volonté des uns et des autres pour éviter à notre pays de sombrer dans une situation incontrôlable.» Par cette communication, les habitués des négociations décèlent un aveu d’échec de la CENCO.

Raisons de l’échec

Était-il possible à l’épiscopat de réussir la mission? Visiblement non, au regard des positions des protagonistes. D’un côté, la MP qui a, du début à la fin manifesté son hostilité à ces consultations, bien que le chef de l’État avait sollicité la CENCO. C’est le même, qui, à Kingakati, demandait à ses lieutenants de ne pas se laisser distraire par un possible nouveau dialogue. Joseph Kabila avait déjà tranché par ce message sa vraie position après les bons offices lui rendu par Kodjo. La majorité présidentielle vient de prendre acte de cet échec et l’a fait savoir dans un communiqué signé par le modérateur de la composante au dialogue, Alexis Thambwe Mwaba qui parle des contradictions dans le cahier des charges du rassemblement. La MP regrette aussi le temps perdu. De l’autre côté, le rassemblement qui n’a jamais reconnu le compromis politique a campé sur certains grands points, notamment la gestion consensuelle du pays, les institutions, la CENI, le CSAC… Pullule que la MP n’a pas voulu accepter, selon les indiscrétions. Samy Badibanga pourra donc former tranquillement son gouvernement. Mais on ne sait ce que sera l’après 19 décembre quand toutes les institutions seront illégitimes.

Ci-joint le communiqué de presse de la Majorité Présidentielle et celui de la Cenco:

mp-declaration1 mp-declaration2

cenco-declaration1 cenco-declaration2

KN

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Le Conflit : Russie – Ukraine et son Impact sur L’Industrie des Infrastructures et de L’Environnement Bâti en Afrique

NAIROBI, Kenya, le 18 Mai, 2022 -/African Media Agency(AMA)/-Introduction  La Russie a lancé un assaut …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire