joseph-lembi

Contrairement aux propos du rapporteur de l’AN, Hyundai affirme avoir signé un accord avec « le gouvernement congolais »

L’affaire de 500 Jeeps Hyundai met le bureau de Assemblée nationale dans l’embarras, chaque jour qui passe.

Outre les affirmations contradictoires des élus de l’Union sacrée et le rejet de l’offre par ceux de l’opposition, la dernière communication du bureau de l’Assemblée a jeté le pavé dans la marre.

Pour le rapporteur de la chambre basse, « les jeeps commandées par le bureau, comme à chaque législature, seront accordées à crédit aux Honorables députés » indique-t-il, sans donner le nom de la banque qui aurait octroyé un tel crédit à deux ans de la fin de la législature.

500 Jeeps RDC

Contrairement à ces affirmations, le constructeur sud coréen dit avoir signé un contrat avec le « gouvernement congolais » et non l’assemblée nationale.

Ce qui confirme les affirmations de l’ODEP (Observatoire de la dépense publique) selon lesquelles ce marché a été passé de gré à gré et ne s’inscrit dans aucune ligne budgétaire. Ce qui est tout de même grave.

Surtout, si l’on doit considérer les propos du Président de la chambre aux élus de l’Union sacrée : <Vous avez matérialisé l’appel du chef de l’État, c’est grâce à ça que, tous les 500 députés vont bénéficier des jeeps. Par patriotisme, le chef de l’État donne à tous les députés des jeeps », avait-il affirmé, saluant la « grandeur d’âme » de Félix Tshisekedi.

PM

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

RDC : Décès de l'apôtre Emmanuel Mbiye à Paris en France

RDC : Prof Doudou Kaganda retrace les causes et conséquences des conflits intercommunautaires dans le Sud-Kivu

La Province du Sud-Kivu est l’une des provinces de la République Démocratique du Congo touchées …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire