maman sidikou et mouvement citoyens
De G à D : Carbone Béni, Maman Sidikou et Mino Bomponi

Maman Sidikou au Mouvement Filimbi : « L’organisation d’un référendum est strictement interdit jusqu’aux prochaines élections »

Maman Sidikou  a reconnu que la plupart des faiblesses de la Monusco soulevées dans le communiqué conjoint des mouvements citoyens était dû à l’insuffisance des moyens financiers et logistiques qui sont mis à la disposition de la mission. C’était au cours d’une rencontre tenue lundi 19 juin dernier avec Filimbi représenté par Carbone Béni, chargé du Réseau et Mino Bomponi, Coordonnateur de la coordination provinciale de Kinshasa.

Selon lui, la situation actuelle ne permet pas par exemple de déployer une base d’intervention rapide efficace et dirigée par des forces spéciales aguerries, dans les provinces du Kasaï. A cet effet, le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU en RDC a indiqué que depuis l’élection de la nouvelle administration américaine, il y a de plus en plus de pression au sein du Conseil de sécurité pour un retrait progressif de la Monusco à compter de la fin de cette année. Il s’agit d’une campagne principalement soutenue par des Etats tels que la Russie et la Chine, ce qui justifierait la lourdeur du système et l’insuffisance de moyens.

Aussi, Maman Sidikou  a-t-il reconnu une certaine naïveté de l’ensemble de la communauté internationale, y compris la Monusco, au sujet de l’accord de la Saint Sylvestre dont la mise en œuvre a été totalement altérée par la cour de la Majorité Présidentielle. Cela, d’autant plus que tous se sont appuyés sur cet accord pour désamorcer la mobilisation populaire et se maintenir illégalement au pouvoir. Toutefois, il a insisté sur le fait que certains engagements contenus dans ledit accord ne peuvent en aucun cas être violé à savoir : le Chef de l’Etat ne peut plus se représenter lors de la prochaine élection présidentielle ; l’organisation d’un référendum est strictement interdit jusqu’aux prochaines élections ; les élections doivent s’organiser dans les délais prévus car dans tous les cas de figures, Kabila devra quitter le pouvoir à l’échéance de ce délai. Il a rappelé que les membres du Conseil de sécurité sont unanimes sur l’inviolabilité de ces trois engagements.

En définitive, il a encouragé la jeunesse à travers les mouvements citoyens, à poursuivre son engagement pacifique en insistant qu’un cadre d’échange permanent les incluant soit développé afin de faciliter les échanges avec la Monusco.

Filimbi rassure

De leur côté, les représentants du mouvement présents ont remercié Maman Sidikou pour les éclaircissements apportés tout en lui rappelant que l’unique moyen de recouvrir la confiance des citoyens est de s’assurer, entant que chef de la mission, que les principaux objectifs pour lesquels la Monusco a été déployée en RDC. Cela, avec en priorité absolue sur la protection des civiles soient atteints. Ils ont également rassuré que les mouvements citoyens continueront à sensibiliser en faveur d’un fonctionnement plus efficace de la Monusco jusqu’à ce que cela soit effectif. Profitant de cette occasion, ils ont martelé sur la nécessité d’une implication de la Mission afin que toutes les dispositions soient prises pour la protection des activistes pro-démocratie.

Judith Asina

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Dr Denis Mukwege

Denis Mukwege à la tête de la RDC : est-ce le moment pour le Prix Nobel de s’engager ?

Un appel à candidature a été lancé à l’intention du docteur Denis Mukwege par un …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire