Marche du CLC
Des chrétiens défilant dans la rue de Kinshasa ce dimanche 21 janvier 2018 - Photo AFP

Marche anti-Malonda du CLC : Prières, cantiques entonnés! bibles, rameaux à la main

Le Comité laïc de Coordination (CLC) invite la population congolaise à marcher ce dimanche 19 juillet dans la matinée pour dire non à l’entérinement de Ronsard Malonda comme président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) et le retrait des lois Minaku et Sakata. Des femmes, hommes, chrétiens entonnant des cantiques et priant avec bibles, rameaux, chapelets et crucifix au rendez-vous.

« Ce sont des femmes et des hommes qui vont marcher pacifiquement en priant, en entonnant des cantiques, les chrétiens avec leurs chapelets, bibles, crucifix,… et les autres avec des rameaux » peut-on lire dans cette mise au point de ce samedi 18 juillet.

Le CLC poursuit en ces termes :

« Le Comité Laïc de Coordination remercie tous les partis politiques, toutes les organisations de la Société Civile, toutes les associations de défense des droits de l’homme, tous les syndicats, tous les mouvements citoyens, … qui ont adhéré à la marche pacifique qu’il organise le 19 juillet 2020« .

Cette branche des laïcs de l’église catholique ne veut pas que les manifestants puissent brûler des pneus, barricades des chemins et tiennent des propos violents, profèrent des insultes et détruisent les biens communs.
Elle invite également la population à parler le même langage avec les policiers, les militaires et les services de sécurité.

Le Chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi selon des sources dignes de foi a refusé d’investir le président controversé Ronsard Malonda à la tête de la Centrale à cause du manque du consensus et des irrégularités sur son élection par les confessions religieuses.

Gloire BATOMENE

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Consultations politiques:Le Cafco sous la houlette de sa Coordinatrice, Grâce Lula reçut par la Première ministre, Judith Suminwa Tuluka

Gouvernement/Le cadre permanent de concertation de la femme congolaise: « Nous serons les béquilles sur lesquelles la Première ministre va se reposer »

Le Cadre permanent de concertation de la femme congolaise (Cafco) a pris la ferme résolution …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire