Nord-Kivu

Nord Kivu : Près de 30 personnes raflées par les services de sécurité après le massacre du 27/11/2016 toujours pas déférées devant la justice

Les services des sécurités ont arrêtés des dizaines des personnes après le massacre du 27 novembre dernier au sud du territoire de Lubero. Société civile et notabilité qui ont livrés cette information samedi à Kinshasa, parlent de près de 30 personnes. Aucune d’entre elles n’a jusqu’à ce jour été déférée devant la justice. « C’est normal qu’il y ait des arrestations après massacres. Mais il y a des personnes qui revenaient des champs avec leurs machettes et houes, elles ont été assimilées aux Maï-mai, elles ont été arrêtées. Le chef de la localité Luofuo, Paluku Bembeleza est aux arrêts. Il a été transféré à Beni. Il a déplacé le délai de 48 heures de garde à vue, parce que arrêté depuis le 01/12/2016. D’autres gens arrêtés à Mbwavinwa ne savent pas depuis plus d’une semaine pour quelle raison ils ont été arrêtés. On doit les présenter devant leur juge naturel », relate Édouard Kiove, député national élu dans le territoire de Lubero au nord Kivu. Notabilité et société civile de ce territoire ont au cours d’un point de presse samedi à Kinshasa recommandé le respect du délai de garde à vue pour permettre à tous ceux qui ont été arrêtés d’être déférés devant un juge ou recouvrent leur liberté.

Applications des résolutions du parlement.

Après la première série des massacres, l’Assemblée nationale, après mission d’enquête parlementaire, avait fait quelques recommandations. Société civile et notabilité de Lubero voudraient les voir être appliquées. Il s’agit de :

  1. Identification de toutes les personnes se trouvant dans les camps des déplacés,
  2. La permutation de tous les officiers et chefs de services de sécurités. Envoyés les originaires du nord kivu dans d’autres provinces et affecter les non originaires. Ce qui pourrait stabiliser la tension.

Notabilité et société civile exigent désormais l’application de ces recommandations du parlement sur la gestion de la crise sécuritaire dans le grand nord du Kivu.

KN

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Congrès National de Petits Chanteurs lancé à Goma

RDC : La paix et la cohésion sociale au cœur du Congrès National de Petits Chanteurs lancé à Goma

Plusieurs centaines des jeunes venus de toutes les provinces de la République Démocratique du Congo …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire