Opération coup de poing

« Opération coup de poing » dans la ville de Kinshasa: jusqu’où ira Gentiny Ngobila ?

Visant l’assainissement de la ville, «l’Opération coup de poing » lancée par le gouverneur de Kinshasa nécessite de la rigueur de la part de son initiateur.

On les chasse, ils, elles reviennent. Ces petits commerçants ont la tête raide. D’aucuns les qualifient de sorciers ou encore les accusent  de posséder des gris- gris avec lesquels ils envoutent, ou narguent l’autorité urbaine. Pourtant, ils prennent beaucoup de risques.

Peu importe la crasse, pour eux- mêmes et pour les acheteurs, ainsi que les autres dangers comme des accidents de circulation. Les cas sont légion au marché de Matadi –Kibala, au marché de Selembao où les véhicules dont les freins  ont cédé pour aller terminer leurs courses sur des vendeurs, causant ainsi mort d’hommes.

A certains endroits ils occupent non seulement  les trottoirs mais aussi et parfois une partie de la chaussée, provoquant ainsi des embouteillages. Ils vous insultent lorsqu’en marchant vous percutez leurs marchandises. Car disent- ils, ils ont raison. Ils évoquent souvent le chômage, ou encore ils payent les taxes à l’autorité municipale.  Et souvent les agents de l’ordre qui sont dépêchés dans ces marchés pirates perçoivent de l’argent.

Comme pour dire, ils ont l’autorisation d’opérer sur les places pourtant destinées à la circulation de personnes ou des véhicules ou encore des sites aménagés censés rester vides.

Il y en a qui ont transformé en marché les passerelles sur le boulevard du 30 juin. Il faut vraiment être Kinois pour avoir un tel  imagination. L’autre raison avancé par ces commerçants, c’est qu’ l’intérieur des marchés  reconnus, ils écouler difficilement leurs marchandises.

Pourtant le consommateur lorsqu’il est  dans le besoin, fournit toujours des efforts être satisfait quel qu’en soient les conditions.

Chasser le naturel, il revient au galop. C’est ainsi que l’on craint que le gouverneur de la ville puisse échouer dans cette opération.

L’expérience en dit long. Il pourra réussir à la seule condition de prévoir des sanctions contre les bourgmestres qui autorisent la tenue de ces marchés pirates ou encore la construction des kiosques à des endroits inappropriés et dont les agents perçoivent des taxes ; à ces policiers qui se font corrompre par les vendeurs. En ce qui concerne les vendeurs eux-mêmes, la solution passeraient d’abord par la sensibilisation.

Le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila a lancé, lundi 9 janvier l’opération dénommée « Coup de poing » dans quelques communes de cette municpalité.

Cette opération vise à éradiquer les marchés pirates, les kiosques et terrasses de fortune évacuer les épaves des véhicules sur artères de cette ville.

Digital congo via Matininfos

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Pape François ET Cardinal Ambongo

Le Pape François a mis de la lumière sur la Paix, les Elections et le rôle de l’Eglise en RDC (IRDH)

Le séjour du Pape FRANÇOIS a mis un gros projecteur sur le besoin inéluctable de …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire