fbpx
mardi, 26 mars 2019
Home / A La Une / Pléthore dans les prisons : La FBCP milite pour la réduction des détenus préventifs
Prison de makala
Des policiers congolais et des soldats de l'ONU montent la garde devant la prison de Makala à Kinshasa, le 2 juillet 2013. (© AFP)

Pléthore dans les prisons : La FBCP milite pour la réduction des détenus préventifs

Dans un communiqué publié mardi 12 mars 2019, la Fondation Bill Clinton pour la Paix (FBCP) demande au Président Félix Tshisekedi d’intervenir pour la réduction du nombre des prisonniers et les détenus préventifs sur toute l’étendue de la République Démocratique du Congo.

Le Président de la République devrait également veiller pour que les magistrats qui ne respectent pas la procédure judiciaire soient sanctionnés ou poursuivis. Pour ce faire, il ferait mieux d’améliorer les conditions de travail des magistrats, des agents et directeurs des prisons en RDC.

Cette Organisation de la Société Civile (OSC) d’appui à la démocratie l’a déclaré à la suite de la descente à la Prison Centrale de Makala, mardi 12 mars 2019 où elle a constaté qu’une équipe de corps médical était envoyé par le Ministre de la Santé. Ladite équipe était composée des médecins et infirmiers pour les soins aux malades.

Comme elle l’a déploré dans son dernier communiqué, il y a des morts quotidiens dans les centres pénitentiaires de la RDC particulièrement à PCM de Kinshasa. Elle révèle le cas de trois morts à la date du 8 mars 2019, alors que le monde entier célébrait la journée internationale des droits de la femme. Et pour cause ? Le surpeuplement, l’étouffement, la malnutrition, le manque des soins appropriés ainsi que des atteintes judiciaires. Cette dernière, est l’une des raisons qui fait qu’il se retrouve beaucoup de détenus préventifs que des condamnés.

Malgré le transfert de 50 prisonniers condamnés de 5 à 25 ans à la prison de Luzumu dans le Kongo Central, l’effectif général actuel selon la FBCP est de 7.800 ; présence : 7.774 ; civils : 7.607 ; militaires : 168 ; femmes : 160 ; mineurs : 250 ; garçons : 242 ; filles : 10 ; condamnés : 1.061.

Mais avant cela, lors de sa visite à la prison militaire de Ndolo, la FBCP avait remarqué la présence des personnes sans dossiers judiciaires militaires, transférées entre autres par l’Agence Nationale de Renseignement (ANR), Demiap.  C’est le cas de Mr. John Malubuni cadre de la Direction Générale des Impôts (DGI) détenu dans un cachot de l’ANR pendant 7 ans, avant d’être envoyé à Ndolo pour des raisons que seuls ces services maitrisent.

Judith Asina

Essayer encore

ibenge-mulumbu-conference-avant-match-liberia

RDC-Libéria/ Ibenge: « Un match couperet avec tout le poids du pays, le passage du président a été un gros booster mental »

Le sélectionneur national de la RDC, Jean-Florent Ibenge Ikwange, a vanté le gros travail mental …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire