mardi, 16 octobre 2018
Home / Revue de presse / [Revue de Presse] Le Potentiel : « L’avertissement de Fatou Bensouda : Kinshasa dans le viseur de la CPI »
Fatou Bensouda - Procureure de la CPI
Fatou Bensouda - Procureure de la CPI

[Revue de Presse] Le Potentiel : « L’avertissement de Fatou Bensouda : Kinshasa dans le viseur de la CPI »

La visite de la Procureure de la CPI à Kinshasa est largement commentée par les journaux parus ce vendredi 4 mai 2018.

La Procureure de la CPI Fatou Bensouda vient de passer deux jours à Kinshasa, scrutant tous les contours de la crise congolaise avec des acteurs-clés aussi bien politiques que ceux de la Société civile, rapporte Le Potentiel.

Durant son bref séjour, le message de Fatou Bensouda aux autorités congolaises concernait particulièrement « ceux qui ont pris tout un peuple en otage, le privant de toutes les libertés fondamentales », estime le confrère.

A ces personnes-là souvent responsables d’atrocités en RDC, poursuit le quotidien, Mme Bensouda a promis lors d’une conférence de presse jeudi « des poursuites de la justice internationale, si les autorités ne prennent pas leurs responsabilités », rapporte le journal qui pense au regard de cet avertissement que la CPI « n’entend pas lâcher la pression sur les auteurs de violations des droits humains en RDC ».

C’est ce qu’essaie de relever La Prospérité en rapportant qu’au cours d’un point de presse tenu à Kinshasa, la Procureure de la CPI a estimé que les actes des violences commis à Beni, dans la région du Kasaï et dans d’autres zones du pays pourraient bel et bien relever de la compétence de la CPI.

Et lors des échanges avec les responsables du pays, la Procureur a demandé aux autorités congolaises de prendre « toutes les mesures nécessaires pour que des enquêtes véritables soient menées dans ces régions afin de faire la lumière sur les violences alléguées », fait valoir le confrère.

Le Phare qui déplore une visite au goût d’inachevé fait remarquer que « celle qui a la charge d’enquêter sur les allégations de massacres et autres actes de violence de nature à conduire leurs auteurs devant sa juridiction, s’est arrêtée seulement à Kinshasa, loin des foyers où l’on enregistre au quotidien des atrocités dont les auteurs et commanditaires restent impunis ».

De l’avis du confrère, le Congolais moyen aurait voulu la voir signer ne serait-ce qu’une présence symbolique dans le Grand Kasaï où avaient été massacrés deux experts onusiens, en Ituri, au Nord-Kivu, au Sud-Kivu et au Tanganyika.

Par ailleurs, le journal s’étonne d’entendre la Procureure de la CPI inviter la justice congolaise à approfondir les enquêtes sur les allégations des crimes de guerre et crimes contre l’humanité, « sachant très bien que le pays connaît deux types de justice, celle des faibles et celle des intouchables ».

Mme Bensouda s’en va donc, laissant de nombreux criminels impunis et leurs parrains dans la confortable position d’intouchables, écrit le tabloïd.

« La CPI ne remplace pas les institutions de l’Etat »

La Procureure de la CPI semble répondre aux préoccupations du journal Le Phare en faisant savoir lors de son point de presse que « mener des enquêtes sérieuses aux fins de faire toute la lumière sur les violences survenues en RDC et portées au bureau local de la CPI, relève de la responsabilité première des autorités nationales », lit-on dans les colonnes du Forum des As.

Capsud.net est beaucoup plus explicite sur cette préoccupation en rapportant que pour Mme Mensouda, « la CPI ne remplace pas les institutions de l’Etat congolais ».

C’est dans cette optique qu’au sujet des préoccupations des chevaliers de la plume autour des poursuites de la justice internationale en l’encontre des auteurs des cas des violations de droits humains commis en RDC, « Fatou Bensouda s’est contentée de se remettre au gouvernement pour que les enquêtes véritables soient menées afin de traduire en justice tous les acteurs impliqués dans les atrocités en RDC », explique le media en ligne.

Revue de Presse/RO

—–

MATININFOS.NET Disponible sur Google Play Store Télécharger Ici

Essayer encore

Lambert Mende

[Revue de Presse] Forum des As : Lambert Mende : « On ne peut pas parler de la RDC sans la RDC »

Le président français, Emmanuel Macron, a reçu tour à tour à Paris, ses homologues rwandais …

Avez-vous aimé l'article? Laissez votre commentaire