VODACOM

RDC-L’Asadho lâche : « Vodacom empoche par jour près de 2.000.000 USD sur les utilisateurs congolais »

« Il y a lieu de relever que c’est près de 2.000.000 USD que Vodacom Congo empoche par jour des utilisateurs congolais notamment le projet de Monsieur Gilbert Nkuli y contribue énormément« , a révélé l’ Association africaine de défense des droits de l’homme ( Asadho) qui est montée au créneau concernant aussi la violation par la société de téléphonie mobile, Vodacom Congo du projet de Gilbert Nkuli sur la couverture des zones rurales de la RDC avec des équipements GSM spécifiques en vue de désenclaver l’arrière-pays datant de 2012. Ce, via une sortie médiatique peu avant la mi-mars courant.

« Vodacom-Congo s’enrichit en marchant sur les droits des Congolais » dixit l’intitulé de ce communiqué de presse.

Cette organisation de la Société civile sous la houlette de son président, Me Jean-Claude Katende, a dénoncé l’enrichissement de cette entreprise de téléphonie mobile en marchant sur les droits fondamentaux des Congolais.

L’Asadho, a appelé le Gouvernement congolais à prendre des mesures urgentes pour le respect strict des engagements et droits fondamentaux des Congolais et que cette firme arrête avec cet abus profitant de sa position dominante.

QUAND L’ OMBRE DE GILBERT NKULI SUIT VODACOM

Et aussi pour faire d’une pierre deux coups, elle appelé le Gouvernement « à accompagner Monsieur Gilbert Nkuli dans la revendication de ses droits face à Vodacom Congo qui abuse de sa position dominante pour appauvrir les Congolais » renseigne le document dont s’est procuré matinfos.net

Il sied de noter que depuis 2012 soit douze ans, Gilbert Nkuli a conçu le projet de couverture des zones rurales de la RDC avec des équipements GSM spécifiques en vue de désenclaver l’arrière-pays grâce à la téléphonie mobile, internet, transmission des données, réseaux sociaux et mobile banking.

Le projet a été proposé à Vodacom-Congo qu’il a approuvé et a même procédé, premièrement, à la signature d’un accord de confidentialité, en suite au contrat de partenariat selon la formule  » Zéro CAPEX, Zéro OPEX, revenue share« .

Cependant Vodacom-Congo a violé ce contrat intentionnellement en exécutant le projet du concepteur en parallèle, avec la société chinoise Huawei, donnant ainsi naissance à un conflit entre Vodacom Congo et Gilbert Nkuli.

Nesta Batomene

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Consultations politiques:Le Cafco sous la houlette de sa Coordinatrice, Grâce Lula reçut par la Première ministre, Judith Suminwa Tuluka

Gouvernement/Le cadre permanent de concertation de la femme congolaise: « Nous serons les béquilles sur lesquelles la Première ministre va se reposer »

Le Cadre permanent de concertation de la femme congolaise (Cafco) a pris la ferme résolution …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire