Ngoy Mulunda

RDC : Le Rassemblement des députés katangais exige la libération sans condition du pasteur Daniel Ngoy Mulunda

Le Rassemblement des députés katangais ( RDK) dénonce l’enlèvement du pasteur Daniel Ngoy Mulunda et exige sa libération immédiate et sans condition. C’est ce qui ressort d’une réunion tenue en urgence ce mardi 19 janvier par ces élus du peuple.

L’enlèvement du pasteur Daniel Ngoy Mulunda la nuit du 18 au 19 janvier par les agents de l’ Agence nationale de renseignement (ANR) à Lubumbashi ne cesse de susciter de vives polémiques. Le RDK s’est réuni pour passer au crible cette situation qui prévaut dans la capitale cuprifère.

« Nous dénonçons avec la dernière énergie l’enlèvement du pasteur Daniel Ngoy Mulunda, digne fils du Katanga et exigeons sa libération immédiate sans condition, rappelons qu’en sa qualité de pasteur, l’intéressé a été enlevé en sa résidence pour quelques propos mal interprétés qui l’aurait prononcés lors du culte d’action de grâce de l’assassinat du 20è anniversaire du 3è Président de la RDC, Mzee Laurent Désiré Kabila, héros national« , a fustigé ce groupe de députés.

A en croire le RDK, cette façon de faire met en mal la liberté d’expression garantie par la constitution de la RDC.

Le collectif de ces élus de l’ex-Katanga demande la poursuite des auteurs de cette arrestation arbitraire et tient mordicus que réparation soit faite. Ce, après des destructions méchantes opérées dans son domicile.

« Les auteurs de cet enlèvement doivent être poursuivis conformément aux lois du pays, dénonçons également les destructions méchantes opérées dans son domicile et demandons que respect soit faite« .

Le RDK a condamné également des actes de vandalisme, viols, tueries qui se passe dans la ville de Kasumbalesa.
Il sollicite l’implication du Chef du Président de la République pour un véritable État de droit.

« Nous fustigeons tout ce qui se passe à Kasumbalesa où il est observé également des actes de vendalisme, viols, tueries et pillages ainsi que la chasse aux Katangais sur leur propre terre ancestrale, sollicitons l’implication du Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi dans le traitement de ce dossier pour l’émergence d’un véritable État de droit« .

Dans son discours à l’occasion du 20ème anniversaire de Laurent-Désiré Kabila, le pasteur Daniel Ngoy Mulunda a dénoncé des « dérives dictatoriales » et « le manque de respect aux élus ».

C’était en présence de la notabilité katangaise,de compagnons de Laurent-Désiré Kabila, ainsi que d’autres acteurs politiques dont Emmanuel Ramazani Shadary, Secrétaire permanent du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD).

Le pasteur Daniel Ngoy Mulunda a été président de la Commission électorale nationale indépendante ( Ceni) lors des élections du 28 novembre 2011. Ce scrutin a vu Joseph Kabila être réélu pour un second mandat. L’opposition avec son chef de file, feu Étienne Tshisekedi a crié à un hold-up électoral.

Gloire BATOMENE

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Koffi-Olomidé

France : Huit ans de prison requis contre Koffi Olomidé pour agressions sexuelles

Huit ans de prison ferme ont été requis lundi contre la star de la rumba congolaise …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire